Pour Sogécapital Bourse : Centrale Laitière, une valeur sûre

Pour Sogécapital Bourse : Centrale Laitière, une valeur sûre

La souscription à l’opération d’offre publique d’achat obligatoire des actions de la Centrale Laitière est recommandée. C’est le principal message de Sogécapital Bourse dans sa dernière publication en date «Echos Marché». A ce titre, la société de Bourse souligne que sur la base des prévisions établies par le management de la Centrale Laitière, le chiffre d’affaires de ladite société devrait afficher un taux de croissance annuel moyen de 8,3% entre 2012 et 2015 pour atteindre 8,556 milliards de dirhams à la fin de l’horizon explicite de prévisions. Aussi, cette évolution est principalement motivée par l’évolution des habitudes de la consommation nationale ainsi que le succès des politiques d’innovation et d’animation commerciale qui seront lancées durant la période prévisionnelle. De l’autre côté, le résultat d’exploitation devrait croître en moyenne de 14,2% par an sur la période 2012-2015 pour s’établir à 1,037 milliard de dirhams en 2015. Cette croissance est expliquée, selon Sogécapital Bourse, par la hausse du chiffre d’affaires sur la période 2012-2015, et la bonne maîtrise des charges d’exploitation. Au final, la Centrale Laitière devrait voir son résultat net consolidé passer de 474 millions de dirhams en 2012 à 705 millions de dirhams en 2015, soit un taux de croissance annuel moyen de 14,1%.
À noter qu’au terme de l’année 2012, la Centrale Laitière a affiché un chiffre d’affaires consolidé de 6,730 millions de dirhams en hausse de 1,8% par rapport à l’année précédente, tiré par la croissance des produits laitiers frais. Le lait, en revanche, a été pénalisé par des ruptures ponctuelles de livraison, notamment pendant la période du Ramadan. Aussi, le résultat d’exploitation a affiché une baisse de 6,2% pour s’établir à 697 millions de dirhams à fin décembre 2012. Cette contre-performance est attribuable à la hausse du coût des matières premières, des emballages et du coût de la main-d’œuvre. Au final, le résultat net consolidé de la Centrale Laitière ressort en hausse de 3,4% à 474 millions de dirhams, suite à la constatation des plus-values exceptionnelles, notamment celle relative à la cession d’un terrain à Casablanca.
Aussi, Sogécapital laisse paraître deux formats de risque potentiels liés à cet investissement. D’abord, un risque lié au non alignement de la croissance Amont-Aval. À ce titre, l’activité principale de la Centrale Laitière étant la production et la commercialisation du lait et des produis laitiers, il existe un risque de non disponibilité des matières premières, principalement le lait cru, en quantité et en cohérence avec les objectifs et les exigences du marché. Aussi, subsiste un risque concurrentiel. En effet, le secteur dans lequel opère la Centrale Laitière est caractérisé par une concurrence de plus en plus acharnée. Ainsi, la Centrale Laitière devrait s’aligner aux prix de vente, si le marché constate une baisse dans les années à venir.  En dépit de ces risques, tenant compte de ces données et analysant la valorisation réalisée par l’initiateur et visée par le CDVM et le prix de souscription proposé, Sogécapital Bourse recommande la souscription à l’opération d’offre publique d’achat obligatoire des actions de la Centrale Laitière.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *