Pour un accès général à l’eau potable

Pour un accès général à l’eau potable

Depuis 10 ans, l’Office national de l’eau potable (ONEP) œuvre pour généraliser l’accès à cette denrée vitale. Résultat, à la fin de l’année 2008, le Maroc a atteint un taux de desserte de 87% en milieu rural et de 96% en milieu urbain. Un taux réalisé grâce à une grande mobilisation sur Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. «Développer les infrastructures, c’est d’abord amener l’eau et l’électricité», souligne le Souverain dans un entretien accordé au journal français Le Figaro, en date du 8 septembre 2001. Ainsi, l’attention royale en vers la généralisation de l’accès à l’eau potable était évidente depuis le début du règne de Sa Majesté. Aujourd’hui, à la dernière réunion du Conseil d’administration de l’ONEP, tenue mardi 14 juillet, sous la présidence de Amina Benkhadra, ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, pour examiner le bilan des réalisations de l’Office et les comptes au titre de l’année 2008, on note avec satisfaction le niveau important des investissements réalisés dans ce domaine. Ces investissements ont atteint à fin 2008 un montant global de l’ordre de 3,6 milliards de dirhams. Par ailleurs, les performances d’exploitation affichent une production d’eau de l’ordre de 828 millions mètres cube.
Quant à l’exploitation de l’assainissement liquide, ce service s’étend à la fin 2008 à 61 municipalités et centres au profit d’une population totale de plus de 2.440.000 habitants. Ainsi, l’ONEP a porté le taux d’accès à l’eau potable en milieu rural à 87%. Au total, l’intervention de l’Office en ce milieu a permis d’alimenter plus de 3.656 douars et 180 petits centres ruraux au bénéfice de 2,8 millions d’habitants, dont 690.000 par branchements individuels. La population rurale desservie par bornes-fontaines (B.F) compte plus d’un million d’habitants au moyen d’un parc de 3034 B.F. Aussi, un programme d’investissement de près de 5,5 milliards de dirhams a été mis en place pour la période 2007 – 2010 en vue d’atteindre plus 92% comme taux d’accès en milieu rural à l’horizon 2010. En ce qui concerne l’approvisionnement en milieu urbain, l’ONEP est passé premier producteur avec 767 millions mètres cube, soit 80% de la production nationale en eau potable, couvrant les besoins de 96% de la population totale urbaine du Royaume. L’ONEP a, également, mis au point un programme de développement pour la pérennisation et la sécurisation des infrastructures d’approvisionnement du milieu urbain en eau potable d’un montant de plus de 7,4 milliards de dirhams.
Ce programme se traduit par l’équipement d’un débit supplémentaire de 2 400 l/s, la pose de 240 km d’adduction, la mise en service de 19 nouveaux réservoirs d’une capacité de 36.000 mètres cube et l’extension du réseau de distribution de 290 km dans les centres où l’Office assure la distribution. Dans le domaine de l’assainissement liquide, l’ONEP a réalisé 312 km de réseaux de collecte et a mis en service une station d’épuration, en plus de cinq autres stations en cours de réalisation, d’une capacité de traitement de 1.200 mètres cube par jour. Par ailleurs, l’Office est intervenu dans 12 nouveaux centres au profit d’une population estimée à 367.000 habitants. Par ailleurs, il est à noter que de grands efforts ont été déployés par l’Office en matière de maîtrise des coûts et de la gestion. Ainsi, partant de la pérennisation de ses équilibres financiers et des niveaux satisfaisants des soldes de gestion en valeur ajoutée en excédent brut d’exploitation se dégage un résultat comptable net de près de 91,9 millions de dirhams. Des réalisations qui ont permis l’accès à l’eau potable à des populations de régions déficitaires et enclavées assurant, ainsi, le droit à chaque citoyen à cet or bleu.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *