Pour un investissement de 1,66 milliard DH

Pour un investissement de 1,66 milliard DH

C’est confirmé ! Bombardier, l’avionneur canadien s’installe officiellement à Casablanca. Le troisième constructeur aéronautique mondial a choisi la zone franche de Nouaceur pour mettre en place son projet industriel. Cette implantation, dont le coût d’investissement s’élève à 1,66 milliard de dirhams, s’étalera sur une période de 7 ans favorisant ainsi près de 4250 emplois. Le Centre d’investissement régional du Grand Casablanca (CRI) se réjouit de cette nouvelle présence. Contacté par ALM, le CRI du Grand Casablanca souligne que «l’arrivée d’un grand nom de l’aéronautique comme Bombardier ne peut que nous enchanter et nous donner encore envie de rechercher d’autres investisseurs». Et de préciser que «le CRI est un grand acteur dans ce choix, d’abord par sa défense pour que la Région se dote d’une zone franche, digne de la métropole et aussi par son accueil, son accompagnement personnalisé et son rôle de facilitateur d’investissement». Bien que sa demande vienne à peine d’être approuvée, la présence de Bombardier commence à se sentir. «Lorsque Bombardier s’installe dans un pays, c’est pour une pérennité. Le cas de son installation au Mexique montre que ce qui est réalisé dépasse de loin ses prévisions, ce qui montre l’importance de ce projet», apprend-on du CRI. En termes d’investissement, les perspectives de cette implantation s’annoncent bonnes. «Bombardier va certainement booster l’action commerciale de la zone franche. Il y a une forte implication de tous les intervenants, politiques, institutionnels, autorités locales pour faire aboutir le projet qui verra le jour début 2013. Des réunions régulières aux niveaux central et régional sont programmées afin d’être au rendez-vous», indique le CRI. Précisant que «tel que Renault pour l’automobile, Bombardier va drainer d’autres investissements, à savoir les sous-traitants de ce géant». Par ailleurs, Bombardier s’engage à la formation et l’intégration des jeunes diplômés, et ce en scellant des partenariats stratégiques avec les écoles. Ainsi, l’avionneur ambitionne de créer à Casablanca 850 emplois avant la fin de son déploiement. De même, 1700 personnes seront employées chez les fournisseurs du Maroc supportant la production de Bombardier et 1850 autres seront liées aux services pour supporter ce nouvel accord économique.
Rappelons que les secteurs d’activités qui vont s’installer dans la P2I de Nouaceur sont l’industrie aéronautique et spatiale, les activités liées aux systèmes de sécurité et détection, les industries médicales et plus généralement les industries métallique, métallurgique, électriques, électronique embarquée et systèmes de précision.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *