Premier avion-bus au Maroc

Premier avion-bus au Maroc

Ce sera un Boeing 737-500 de la compagnie Atlas Blue, filiale de Royal Air Maroc, qui fera office d’avion-bus entre le hub casablancais et Marrakech. L’accord de principe a été arrêté, dimanche dernier, lors d’une réunion entre le président du conseil régional de la ville ocre, Abdelali Demou, le président du conseil municipal, Omar Jazouli et le président de la Royal Air Maroc, Mohamed Berrada.
Cette nouvelle liaison répond à une demande croissante et que ne peut plus satisfaire les cinq navettes de la RAM qui relient quotidiennement les deux villes. De plus en plus de Casablancais passent leur week-end à Marrakech. Parallélement, les correspondances sur l’aéroport casablancais entre les vols en provenance de l’Europe et ceux à destination de la ville ocre, connaissent toujours des écarts malgré l’offre existante. Pour le moment, les modalités et les prix restent à fixer.
Seule précision indiquée par la municipalité, la commercialisation se fera à un prix intéressant. L’éventualité d’un soutien financier par une entité comme la Présidence du conseil de la région n’est pas confirmée, mais reste souhaitée. Une grille tarifaire intéressante avec un plafond de 500 dirhams serait idéale, pour ouvrir ce vol aux nationaux.
Quant aux vols, ils seront programmés toutes les deux heures. Par la suite, cette fréquence sera revue de manière à faire attendre le moins de temps possible, les passagers en escale à Casablanca.
Cette nouvelle liaison intervient au moment où l’aéroport Marrakech-Ménara s’apprête à fêter à la fin novembre son 2 millionnième passager. La barre du million avait été franchie en décembre1998. Parmi la soixantaine de compagnies qui desservent actuellement la ville, 45 sont des charters et une dizaine des low-cost. Dans cinq ou six ans, au rythme actuel, Marrakech pourrait faire jeu égal avec Casablanca. Ce nombre de passagers qui transitent par l’aéroport Marrakech Ménara n’est pas à confondre avec le nombre de touristes, rappelle-t-on au CRT local où d’après le décompte effectué par les services compétents, il y a eu 1. 126. 000 touristes dans les hôtels classés durant les neuf premiers mois de l’année en cours. Il s’agit d’une progression de 24% par rapport à 2004 avec 4 . 145. 000 nuitées, une augmentation de 31%, générant un taux d’occupation record de 69%.
La présence en 2006 de nouvelles compagnies aériennes comme celle de TUI, l’augmentation de l’offre décidée par Globalia, à l’origine du retour des Espagnols sur la ville ocre (+45%) sont autant de signaux qui montrent que la dynamique de développement sera maintenue en 2006. Pourvu que le rapport sièges avions/lits hôteliers reste à une marge acceptable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *