Première édition du Forum africain des énergies renouvelables: Les enjeux et perspectives pour l’Afrique

Première édition du Forum africain des énergies renouvelables: Les enjeux et perspectives pour l’Afrique

En perspective de la grand-messe internationale sur les changements climatiques, la COP22, la ville de Tanger accueillera, les 15 et 16 juillet prochain, la première édition du Forum africain des énergies renouvelables «Forum Afer 2016».

Placé sous le thème «Les énergies renouvelables au service du développement du continent africain : enjeux et perspectives», cet événement mobilisera une centaine d’intervenants, tous acteurs des énergies renouvelables, en Afrique et dans le monde, autour des thématiques relatives au développement de ces nouvelles énergies en Afrique.

Pourquoi un forum d’énergies renouvelables en Afrique ?

«Nous sommes disposés à prendre notre part à l’effort international visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, notamment en nous dotant d’énergies propres. Mais nous avons besoin d’aide», tel est le message envoyé de la part des délégations africaines lors de la COP21 de Paris. Un appel qui résume la problématique à laquelle sont confrontés les gouvernements du continent africain. Aujourd’hui encore, un Africain sur deux n’est raccordé à aucun réseau électrique fonctionnel. En 2012, selon les chiffres de la Banque mondiale, seuls 6,5% des Burundais, 13,1% des Burkinabés et 55,8% des Ivoiriens sont connectés à un réseau électrique classique. Malgré son potentiel en énergies propres, l’Afrique possède d’importants déficits énergétiques. Ses ressources étant souvent peu ou mal exploitées, ce grave déficit présente une opportunité, car le continent pourrait s’équiper des technologies exploitant les sources d’énergies renouvelables et participer ainsi à la lutte contre le réchauffement climatique sans renoncer au développement économique. C’est ainsi que l’organisation de ce forum international vient pour appuyer la possibilité du continent africain à se doter des nouvelles énergies renouvelables et se confronter aux enjeux du climat et de la production d’énergie dans le futur. Selon l’Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA), la production d’énergies doit «au moins doubler» d’ici 2030, pour accompagner le développement et satisfaire la demande, et «même tripler» en matière d’électricité.

Une thématique très porteuse au Maroc

Le thème retenu pour cette première édition rentre dans le cadre de l’engagement du Maroc, en faveur de l’environnement, et des efforts fournis par le Royaume pour le renfort et la promotion de la vision royale de coopération Sud-Sud.
Cette première édition propose 8 sessions thématiques, ainsi que plusieurs tables rondes et ateliers. Des partages d’expériences, propositions de projets et des témoignages du Maroc seront aussi au rendez-vous entre experts, responsables gouvernementaux, acteurs économiques et sociaux. Parmi les thématiques qui seront abordées, on cite la COP22, la transition énergétique, l’électrification de l’Afrique, l’agriculture, la femme et l’enfant. Le forum constituera également un événement qui proposera plusieurs espaces B2B et partenariats public-privé, pour les bailleurs de fonds comme pour les investisseurs, les porteurs de projets, les institutions, entreprises privées et publiques, ainsi que la société civile.

Mounir Bassy
Journaliste stagiaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *