Près de 309 milliards DH de dette extérieure publique à fin mars: L’encours s’alourdit !

Près de 309 milliards DH de dette extérieure publique à fin mars: L’encours s’alourdit !

Les trois premiers mois de l’année ont été marqués par la mobilisation de 9,5 milliards de dirhams auprès des créanciers bilatéraux et multilatéraux.

En un intervalle de trois mois, la dette extérieure publique s’est appréciée de près de 8 milliards de dirhams. L’encours s’est établi au premier trimestre 2016 autour de 309 milliards de dirhams contre 301 milliards de dirhams observés à fin décembre 2015. C’est ce que rapporte la Direction du Trésor et des finances extérieures dans sa dernière publication relative au bulletin trimestriel de la dette extérieure publique. Les trois premiers mois de l’année ont été marqués par la mobilisation de 9,5 milliards de dirhams auprès des créanciers bilatéraux et multilatéraux. 6,3 milliards de dirhams de ces créances sont attribués au Trésor, et ce au titre des appuis aux réformes et des projets du budget. Les 3,2 milliards de dirhams restants ont été destinés aux projets d’investissement des entreprises et établissements publics.

Les institutions internationales, principaux créanciers

L’analyse de la structure de l’encours par maturité démontre que les institutions internationales arrivent en tête des créanciers. Leur part dans la structure de l’encours est de 46%. Les créanciers bilatéraux arrivent en deuxième position. Ils accaparent 28,2% de la structure au premier trimestre 2016. Cette part reste dominée par les attributions des pays de l’Union européenne, soit 19,6% au moment où les contributions des pays arabes ne représentent que 2,7% de la structure de l’encours de la dette extérieure publique. Les créances des institutions financières monétaires et banques commerciales détiennent une part de 25,8%. S’agissant des emprunteurs, les établissements publics couvrent 52,5% de la structure au moment où la part des dettes du Trésor atteint les 47,5%. Par devise, l’euro arrive en première position avec une part de 62,5% contre 24,2% pour le dollar américain et 3,9% pour le yen japonais.

Charges : 7,89 MMDH prévus d’ici fin 2016

Les charges de la dette extérieure publique se sont, paraît-il, rétractées par rapport au niveau atteint à fin 2015. Le total atteint au premier trimestre 2016 est évalué à 4,88 milliards de dirhams contre 7,77 milliards de dirhams enregistrés à fin décembre 2015. Les charges en principal ont basculé pour la même période de 4,57 milliards de dirhams à 3,72 milliards de dirhams fin mars. Les charges en intérêt dépassent les 1,15 milliard de dirhams contre 3,19 milliards de dirhams fin 2015. Se référant aux prévisions de la Direction du Trésor et des finances extérieures, le total des charges pourrait atteindre d’ici la fin de l’année 7,89 milliards de dirhams, soit 4,8 milliards de dirhams de charges principales et 3,09 milliards de dirhams de charge en intérêt.

Trésor : La dette extérieure dépasse les 146 MMDH

La dette extérieure du Trésor s’est également consolidée au premier trimestre de l’année. Elle a évolué de plus de 6 milliards de dirhams pour atteindre à fin mars un encours de 146, 86 milliards de dirhams contre 140,80 milliards fin 2015. La direction du Trésor et des finances extérieures fait observer, dans ce sens, des charges de 2,73 milliards de dirhams. Les charges en principal se sont établies à 2,19 milliards de dirhams dont 1,07 milliard de dirhams de créanciers bilatéraux (pays arabes et de l’Union européenne) et 1,11 milliard de dirhams des institutions financières.

Les charges en intérêt sont estimées à 544 millions de dirhams contre 1,25 milliard de dirhams au dernier trimestre 2015. Notons que les tirages de la dette extérieure publique ont atteint les 6,37 milliards de dirhams au moment où ils se situaient autour de 3,97 milliards de dirhams fin décembre 2015. A cet effet, 723 millions de dirhams ont été mobilisés auprès des créanciers bilatéraux dont 9 millions de dirhams accordés par les pays de l’Union européenne. Les crédits accordés à cet effet par les institutions internationales au Trésor se sont chiffrés à 5,64 milliards de dirhams

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *