Près d’un demi-million d’entreprises au Maroc

Près d’un demi-million d’entreprises au Maroc

Comptant 195.900 entreprises, le commerce détient une part de 33,9%. Il est suivi du BTP et activités immobilières. Ces branches détiennent 25,7% des parts, soit 153.067 entreprises à ce jour.

Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra et Tanger-Tétouan-Al Hoceima sont les trois principales régions du Maroc à connaître, à ce jour, une grande dynamique de création d’entreprises. Sur les 466.204 entreprises créées jusqu’en 2016, ces trois zones géographiques totalisent 310.323 entités, dont 192.857 sociétés à Casablanca-Settat. C’est ce que dévoile l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) dans son baromètre sur la création des entreprises au niveau national.

Cet outil, nouvellement lancé, établit une analyse sectorielle et régionale offrant ainsi un concentré d’indicateurs aux opérateurs. Se référant aux premières statistiques, le commerce, BTP et activités immobilières ainsi que les services divers arrivent en tête des secteurs ciblés. Comptant 195.900 entreprises, le commerce détient une part de 33,9%. Il est suivi du BTP et activités immobilières. Ces branches détiennent 25,7% des parts, soit 153.067 entreprises à ce jour. De même, l’OMPIC recense 93.427 entreprises œuvrant dans les services divers représentant ainsi une proportion de 14,8%. Par ancienneté, près de 67% des entreprises ont moins de 10 ans. La plus forte proportion est raflée par les entreprises ayant entre 5 et 10 ans (27,7 %).
La deuxième place est occupée par les entreprises dont l’âge se situe entre 2 à 5 ans (22,9). Les entreprises ayant entre 10 et 20 ans représentent 18,3 %.

Janvier 2016 : La tendance se confirme

Le premier bilan 2016 de la création d’entreprise confirme la tendance observée au fil des ans. Le premier mois de l’année a connu la création de 2.909 entreprises contre 2.667 entreprises une année auparavant. La structure régionale et sectorielle n’a pas changé. La concentration est plus observée au niveau de Casablanca-Settat (853 entreprises créées depuis le début de l’année). Par secteur, le commerce est toujours en tête avec 29,9 % des entreprises créées.

Commerce : Choix N°1

Comme nous l’avons souligné, le secteur du commerce est le premier choix des entrepreneurs. Le poids du secteur a évolué de 28,2 % par rapport au total des créations d’entreprises. Les chiffres dévoilés à ce jour parlent d’un total de 195.855 entreprises opérant dans le secteur.
Les nouvelles créations observées à fin janvier 2016 sont de l’ordre de 1.123 entreprises. En diagnostiquant de près les autres secteurs, on déduit que le secteur de l’industrie a évolué en janvier 2016 de 7,2% contre 6,3% à fin 2015. Le premier mois de l’année en cours a connu la création de 329 entreprises contre 278 entreprises à la même période de l’année précédente. Le secteur de l’agriculture et de la pêche affiche une évolution de 6% par rapport au total des créations contre une ventilation de 3% observée à fin 2015. Les entreprises nouvellement créées dans ce secteur ne dépassent pas les 224 au premier mois de l’année 2016. Par ailleurs, le nombre total des entreprises œuvrant dans l’agriculture et la pêche atteint à ce jour les 14.847 entités.

En dépit du ralentissement sectoriel observé… Forte concentration des entreprises à Casablanca-Settat
entreprises-entre-2006-et-2015-au-MarocEn répartition régionale, Casablanca-Settat arrive toujours en tête. Cette zone a totalisé 853 nouvelles entreprises début 2016, dont 25,24 % opérationnelles dans le commerce. Ce secteur a, en revanche, vu son évolution ralentir de 21,21 % par rapport à 2015. Il en est de même pour le BTP qui avec une part de 21,36 % s’est inscrit en baisse de 11,41 % par rapport à l’année passée.

Parmi les secteurs ayant vu leur part fléchir dans la région nous relevons : les technologies d’information et de communication TIC (-54,55 %), agriculture et pêche (-43,75 %), hôtels et restaurants (-27,08 %), industries (-5,81), services divers (-1,08 %). Toutefois, la place des transports s’est consolidée de 43,06 % dans la région Casa-Settat, atteignant une part de 8,33 % à fin janvier. Même constat pour les activités financières. En dépit de leurs parts dérisoires dans la structure des nouvelles entreprises de Casablanca-Settat, elles ont affiché une amélioration de 20 % en début de l’année. En contrepartie, la région de Rabat-Salé-Kénitra a vu sa répartition sectorielle nettement s’améliorer.

Ainsi, le BTP qui détient une part de 28,21 % des nouvelles créations a vu ses parts se consolider de 22,91 % par rapport à 2015. La part des hôtels et restaurants dans la région a connu un pic de 104,55 % par rapport à l’année précédente. De même, une évolution de 55 % a été observée au niveau des transports qui en début 2016 ont détenu une part de 6,27 % dans la structure des entreprises fraîchement créées à Rabat-Salé-Kénitra.

Repartition-regionale-et-sectorielle-des-2.909-entreprises-creees-debut-2016-au-Maroc

Evolution-des-créations-des-entreprises-en-10-ans-au-Maroc

loading...
loading...

Articles similaires

1 Comment

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *