Présence massive des donneurs d’ordre

La 5ème édition du Sistep (Salon International de Sous-traitance, d’Approvisionnement et de Partenariat) aura lieu du 9 au 12 octobre prochain à Casablanca. Cette année, ce Salon est placé sous le haut patronage du Souverain. Selon ses promoteurs, la Bourse Nationale de Sous-Traitance et de Partenariat, «cette édition s’inscrit dans un environnement, marqué d’une part par la volonté des pouvoirs publics d’imprimer de fortes impulsions aux relations entre les PME-PMI et les grandes entreprises et d’autre part, par le lancement de chantiers de grandes envergure visant le renforcement des infrastructures nationales telles que le port Tanger-Méditerranée, le programme autoroutier…».
Ce qui marquera certainement le Sistep 2002, c’est la présence massive des donneurs étrangers opérant dans l’aéronautique, l’électronique, la mécanique. Ces dernières représenteront plusieurs pays notamment la France, l’Espagne, le Portugal, l’Italie, l’Allemagne, la Suisse, etc. L’édition 2002 verra pour la première fois la participation de la Chine, de la Roumanie et du Sénégal.
Côté marocain, on retient la présence des donneurs d’ordre tels que l’OCP, l’ONE, l’ONCF, l’ONT, la RAM, etc.
Selon les organisateurs, 350 exposants prendront part à cette manifestation. Celle-ci couvre une superficie globale brute de 15000 m2. Le Sistep 2002 prévoit un espace «partenariat Maroc 2002». Celui-ci bénéficie de l’appui de la Fondation Banques Populaires pour la création d’entreprises. Cet espace devrait accueillir 350 participants. Un carrefour «donneurs d’ordre» sera également mis en place. Cette année, il sera animé par Kompass Maroc et du Forum Innova 2002.
Ce salon sera marqué aussi par la présence d’une bourse de l’emploi industriels animée par le cabinet Manpower. L’objectif étant, selon le comité d’organisation, de rapprocher l’offre et la demande durant cet événement. Rappelons que lors de l’édition 2000, Le Sistep n’a pas attiré grand monde par rapport à l’édition de 1998. Mais l’objectif des organisateurs a été atteint. En effet, plusieurs contrats ont été conclus notamment dans le domaine de sous-traitance. Parmi ces contrats, on peut citer le montage d’un réseau de sous-traitance pour la fabrication d’équipements de sport, l’identification de sous-traitants pour la réalisation d’une unité de recyclage de déchets de peinture pour le secteur automobile et la réalisation de portes automatiques au Maroc. 171 exposants ont participé à la précédente édition. Le Maroc a figuré en tête de liste des pays exposants.
Quant au nombre de visiteurs professionnels, il a été évalué à 6600 personnes contre 7.400 en 1998. L’étude d’évaluation menée par les organisateurs a démontré que 80% des exposants étaient satisfaits de leur participation. L’édition 2000 du Sistep a été également l’occasion pour plusieurs industriels de remettre sur le tapis le problème de la contrefaçon. Il faut bien admettre que le secteur informel prend de plus en plus d’envergure tout en échappant à tout contrôle de la part des pouvoirs publics. Ce qui pousse plusieurs industriels à demander une harmonisation des normes de production au sein des secteurs.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *