Préservation de l’environnement: Gharb Papier et Carton passe au bio-diesel

Préservation de l’environnement: Gharb Papier et Carton passe  au bio-diesel

Préserver l’environnement est la responsabilité de tout le monde, même des grandes entreprises.

Bien qu’elle soit connue comme étant une entreprise écoresponsable, Gharb Papier et Carton (GPC) renforce sa participation dans une démarche continue en faveur de la préservation de l’environnement. Pour ce faire, l’un des grands dans le domaine des emballages en carton ondulé vient de signer une convention avec Kilimanjaro Environnement, une entreprise écologique opérant dans le secteur de la collecte et de la valorisation des déchets en énergie. Avec ce partenariat, GPC prévoit de commencer à utiliser du bio-diesel, un carburant conçu à partir de la transformation d’huiles usagées.

Celles-ci sont collectées auprès des hôtels et chaînes de restaurants. En plus d’être en faveur de l’environnement, cette collecte des huiles usagées profite au secteur de la santé publique. Au lieu que ces huiles usagées soient revendues à une sandwicherie quelconque qui les réutilisera, causant probablement une vague d’intoxication alimentaire, ces huiles seront transformées en bio-diesel. C’est donc à partir du mois courant que tous les engins des usines de GPC (Mohammedia, Agadir, Kénitra et Meknès), ainsi que la flotte de véhicules de l’entreprise, seront alimentés en bio-diesel à un pourcentage de 15 à 25%. Cet engagement de GPC vient s’inscrire dans la stratégie de développement durable de l’entreprise dont le plan de transformation, et ce après la signature, en 2016, de la Charte de l’environnement de la Fondation Mohammed V, sous la présidence effective de SAR la Princesse Lalla Hasnaa.

Cet engagement vient aussi s’inscrire dans le plan de transformation décidé en 2009 et désormais achevé. Ce plan de transformation permet aujourd’hui l’élimination de plus de 25% de la charge polluante générée par les engins et les camions. Il rejoint en outre les récentes réalisations de la société, qui a investi dix millions de dirhams dans la construction de deux stations d’épuration des eaux usées dans ses deux unités de production de Mohammedia et d’Agadir et la mise en place d’un système de management énergétique à travers la certification ISO 50001 de tous les sites de GPC.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *