Prévenir la pollution marine accidentelle : La tutelle lance une étude pour la région de Rabat-Salé Kénitra

Prévenir la pollution marine accidentelle : La tutelle lance une étude pour la région de Rabat-Salé Kénitra

Ce plan est dédié aux menaces sérieuses de pollution, massives susceptibles d’affecter les eaux marines relevant de la souveraineté ou de la juridiction nationale

Notre littoral est-il vulnérable aux pollutions marines? Marées noirs, catastrophes naturelles… Les risques liés aux pollutions marines accidentelles sont bien réels. Dû à un naufrage d’un navire, ou encore à des conditions météorologiques extrêmes, ce type de pollution peut avoir des conséquences néfastes sur le littoral bien qu’il soit localisé ou temporaire dans la plupart des cas. Tout le monde se souvient des risques engendrés par certains incidents marines accidentels dans le monde tels que l’Erika (au large de la Bretagne, le pétrolier a pris naufrage le 12 décembre 1999 lors d’un transport de 30.884 tonnes de fioul lourd en provenance de Dunkerque et à destination de Livourne), ou encore le Levoli Sun (Le chimiquier qui a coulé mardi 31 octobre 2000 dans la Manche, provoquant une marée chimique).

Partant de là le ministère de l’équipement du transport, de la logistique et de l’eau se penche actuellement sur la vulnérabilité des côtes marocaines aux risques naturels et à la pollution marine accidentelle. Ainsi, une étude vient d’être lancée pour la Région de Rabat-Salé-Kénitra afin d’élaborer une carte de vulnérabilité. Pour ainsi situer le contexte, le littoral est un espace complexe du fait de sa situation à l’interface entre terre et mer et en tant que lieu préférentiel de nombreuses formes de développement. Il est constamment soumis aux pressions du développement socio-économique, aux aléas naturels côtiers et aux impacts du changement climatique, indique la tutelle à travers la direction provinciale de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau de Rabat. Au vu de la loi, le domaine public maritime fait partie du littoral (selon l’article 1er du dahir du 1er juillet 1914). Ce dernier est fortement vulnérable aux facteurs naturels et anthropiques (causés par la présence d’êtres humains), notamment ceux liés à l’action marine à travers l’érosion ou la submersion marine et la pollution dite «marée noire». Dans ce sens, «la gestion de cet espace convoité et vulnérable à la fois se doit d’être intégrée et durable, afin d’assurer sa protection et sa préservation en tenant simultanément compte des enjeux terrestres et marins, naturels économiques et sociaux», explique la même source. Une fois cette étude réalisée, elle permettra d’aboutir à une base de données et un outil cartographique d’aide à la décision. Cette démarche permettra également d’identifier les exigences futures en matière de protection du littoral contre les risques notamment l’érosion côtière, l’ensablement, la submersion marine et la pollution accidentelle.

Dans la pratique, il sera procédé à une analyse de la sensibilité des côtes aux risques naturels et à la pollution marine accidentelle ainsi que l’élaboration de la carte de sensibilité avec un diagnostic des sites classés sensibles aux risques naturels et à la pollution marine. Dans la pratique, cette étude devra comprendre une simulation de la propagation et la diffusion d’une nappe de pollution. Elle permettra aussi la mise en place d’un plan d’action régional d’intervention en cas d’incidence des risques naturels et d’un plan régional d’intervention en cas de pollution marine accidentelle. Notons à cet égard que le Maroc dispose d’un Plan d’urgence national de Lutte contre les pollutions marines et accidentelles (PUN). Ce plan est dédié aux menaces sérieuses de pollution, massives susceptibles d’affecter les eaux marines relevant de la souveraineté ou de la juridiction nationale. C’est dans ce cadre qu’un exercice de simulation de la lutte contre la pollution marine accidentelle par les hydrocarbures, intitulé «Simulex 2018» a été organisé il y a moins d’un mois à Agadir.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *