Prise de participation dans la société Béton Précontraint de Maroc Industrie : CDG mise sur le préfabriqué

Prise de participation dans la société Béton Précontraint de Maroc Industrie : CDG mise sur le préfabriqué

Le secteur de la préfabrication a encore de beaux jours devant lui. En témoigne la prise de participation dans la société Béton Précontraint de Maroc Industrie (BPMI). En août 2012, BPMI s’est vue décerner la confiance de CDG Capital Private Equity qui a réalisé, via son fonds d’investissement CapMezzanine, une prise de participation de 39% dans le capital de cet  acteur de référence dans la fabrication de  poutres et poutrelles précontraintes, hourdis et dalles alvéolées. «Ce partenariat stratégique renforce à la fois la capacité de production de BPMI de 50% ainsi que sa position sur le marché du BTP», a souligné Noureddine Rezzokia, président de BPMI, lors d’une conférence de presse, tenue à Casablanca mardi 19 mars.
Durant ces dernières années, les promoteurs immobiliers ont eu tendance à privilégier les produits préfabriqués. Et les statistiques de l’Association marocaine de l’industrie du béton confirme cette croissance. La production de préfabriqué au Maroc a doublé en 6 ans pour atteindre les 8.467.000 tonnes en 2011 contre 4.732.756 tonnes en 2005. Une croissance en corrélation avec la consommation de ciment qui a également connu une forte augmentation : 617.316 tonnes en 2005 contre 1.106.259 tonnes en 2011. Durant cette période, le secteur a généré un chiffre d‘affaires de 4,85 milliards DH. Tiré par une croissance économique relativement soutenue et un déficit en infrastructures et logements, le marché du bâtiment au Maroc devrait enregistrer une des croissances les plus rapides de l’Afrique du Nord. Les perspectives tablent sur un objectif réaliste de 100 milliards de dirhams à l’horizon 2020. Avec une telle croissance, le béton préfabriqué a une grande marge de croissance devant lui.
À noter que, de ce fait, BPMI devient un partenaire incontournable pour tous les intervenants du bâtiment et ce en leur proposant des éléments de structures préfabriquées en usine qui permettent d’optimiser les délais et les coûts de réalisation.
Rappelons que la ligne de production de BPMI s’étend aussi aux dalles alvéolées et aux poutres précontraintes. Ces dispositifs de constructions sont tout à fait adéquats aux exigences des chantiers modernes et intègrent massivement les plateaux de bureaux, les centres commerciaux et les espaces industriels et logistiques. Le président de la BPMI reste confiant quant à l’avenir du bâtiment.  «Le secteur  connaît une croissance à deux chiffres qui ne baissera pas de sitôt tant les besoins du Maroc sont importants et le retard à combler immense», a indiqué M. Rezzokia. Pour mieux desservir les axes nationaux principaux ( Casablanca/Rabat, Tanger-Tétouan et l’Oriental), BPMI a installé son usine de production centrale à Skhirat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *