Prises de bénéfices à la Bourse de Casablanca

A la mi-journée du jeudi 22 février 2007, la Bourse de Casablanca se dirigeait tout doucement vers une troisième séance de variation négative de ses principaux indicateurs. Du côté des analystes et des traders, l’on explique qu’il s’agit d’un phénomène normal, largement prévisible. «La Bourse a pris 19% depuis le début de l’année. Sur certaines valeurs, les variations ont été entre 30 et 40%. Il est donc tout a fait normal que l’on assiste à des prises de bénéfices », affirme-t-on à l’association des petits porteurs à la BVC.
L’analyse sectorielle fait ressortir une variation de 38% pour le bâtiment et les matériaux de construction. L’indice global des banques a aussi progressé de 22,39% depuis le début de l’année, faisant légèrement mieux que l’agroalimentaire (21%), et à une bonne distance des distributeurs (17%). La plus forte augmentation sectorielle depuis le début de l’année est à mettre dans le compte de l’équipement électronique et électrique en progression de 65%. Toutes proportions gardées, cette variation traduit, selon un analyste de la place beaucoup plus la petitesse du portefeuille de ce segment que son dynamisme. Dans ce palmarès des variations sectorielles, à signaler la pente négative de l’immobilier, en dépréciation de 0,24%, la bonne tenue de l’industrie pharmaceutique (Sothema entre autres), avec une croissance de 16% et la quasi-stabilité du tourisme et loisirs (2%).
L’analyse liant les baisses enregistrées cette semaine à des prises de bénéfice est corroborée par les tendances dégagées à l’issue de la journée du mercredi 21 février avec des prises de bénéfices sur la Sonasid, la Samir et la BMCE, des valeurs qui ont enregistré de fortes augmentations depuis le 31 décembre 2006.
Par contre, des titres comme IAM (Maroc Telecom), ayant fait l’objet de faibles variations depuis le début de l’année tant à la place casablancaise qu’à Euronext, ne sont pas concernés par cette vague de prises de bénéfices. N’ayant pas fortement bougé, ces deux actions récoltent les dividendes de la stabilité. Du reste, Plus de 20 entreprises ont bouclé cette séance de mercredi sur une note négative. Tel est le cas pour la SNI, Managem et HPS. Pour sa part, Addoha a subi une correction de 1,39%.
Du reste, cette tendance baissière ne devrait pas se poursuivre au-delà de deux séances. Les perspectives intéressantes de la plupart des entreprises cotées et l’annonce prochaine des résultats font que les raisons de l’optimisme, et donc d’achat de titres, sont nombreux. D’autant que sur le chemin de la Bourse, les candidats sont nombreux. Le spécialiste des introductions des PME-Pmi, Finergy, prépare trois dossiers d’introduction.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *