Private banking : Les ficelles d’un segment en plein essor

Private banking  : Les ficelles d’un segment  en plein essor

Destinées essentiellement à une clientèle assez «select», les banques privées rivalisent pour séduire des particuliers fortunés et leur offrir les meilleurs produits. Car en effet, la banque privée s’adresse surtout à des clients qui ont un certain niveau d’avoirs financiers ou de revenus.

Expertise financière et patrimoniale, conseil en investissement (achat de titres, de biens immobiliers, d’objets d’arts), conseil en placement, conseil en matière de retraite, ou d’assurance… la banque privée prend de plus en plus ses marques dans le paysage financier marocain. Et pour cause, la clientèle éligible à ce service «premium» est en augmentation présentant donc un réel potentiel de croissance pour le secteur. Pour certaines banques le parc clientèle s’est même vu doubler durant les dernières années. Destinées essentiellement à une clientèle assez «select», les banques privées rivalisent donc pour séduire des particuliers fortunés et leur offrir les meilleurs produits.

Car en effet, la banque privée s’adresse surtout à des clients qui ont un certain niveau d’avoirs financiers ou de revenus. Dans ce sens, une banque privée se charge généralement de gérer l’argent de particuliers dont la valeur du patrimoine net est très importante. Dans son portefeuille, la banque privée peut compter le top management des grandes institutions de la place, des fortunes entrepreneuriales, des personnes issues de professions libérales, ou d’une clientèle internationale pour certaines. Pour la grande majorité des banques, le montant plancher pour accéder à leurs services est de 1,5 million de dirhams. Dans la pratique, des exceptions peuvent être faites lorsqu’il s’agit d’un membre d’une famille fortunée ou de personnalités de haut rang. 

Des services diversifiés peuvent être offerts à cette clientèle comme ceux qui visent à proposer des crédits immobiliers dédiés à l’investissement locatif, des assurances vie haut de gamme, des conseils en matière de gestion du patrimoine ou encore des conseils en investissement. Les clients peuvent également bénéficier de conseils juridiques, fiscaux ou patrimoniaux. Ajoutons à cela des services bancaires de haut de gamme comme les moyens de paiement avec des plafonds élevés et un suivi personnalisé. Les services du «Private banking» peuvent aller jusqu’à gérer tout ce qui relève des transactions en cas de vente ou de patrimoine familial. Les banques privées sont habilitées à gérer un patrimoine ou une fortune en prodiguant une assistance sous forme de conseils à leur clientèle privilégiée (gestion assistée). Dans ce cas de figure, le client a des connaissances sur les rouages de la finance. Ainsi, les clients sont accompagnés par ce qu’on appelle un gérant de patrimoine tout en réalisant eux-mêmes les opérations qu’ils souhaitent effectuer. Autre possibilité, le gestionnaire de patrimoine prend lui-même en charge une partie du patrimoine dans le cadre de ce qu’on appelle la gestion déléguée. Autrement dit, le client mandate un banquier spécialisé pour la gestion de capitaux déjà constitués.

Dans cette perspective, les établissements financiers sont conscients de la nécessité d’apporter des réponses, des solutions et des produits personnalisés à ce segment de clientèle. Où en sont les banques aujourd’hui en matière de gestion patrimoniale ? Quels types de produits la banque privée peut-elle offrir à ses clients ? Quel est le profil du client potentiel de la banque privée ? Quelles sont les spécificités du «métier» de la banque privée en comparaison à la banque dite de détail ? Quels sont les requis et les facteurs clés du succès de la banque privée en termes de process, de marketing, de développement de produits, de compétences et de ressources humaines ? Autant de questions auxquelles les professionnels répondront dans le cadre de ce dossier en apportant leur propre lecture sur ce segment en plein essor.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *