Procès Microsoft : Les neuf Etats américains plaignants revoient les sanctions

La guerre à laquelle se livrent neuf Etats américain contre le géant américain de logiciels Microsoft Corp, présent sur le marché marocain, prend une nouvelle tournure. Même s’ils continuent de poursuivre le groupe de Bill Gates en justice, ces Etats ont modifié en début de semaine leurs propositions de sanctions. Une initiative qui se veut comme une réaction aux critiques voulant qu’en leur état premier elles soient une source de confusion pour le secteur de l’informatique.
A la lecture de ces modifications, il semble qu’il n’est pas exigé de Microsoft de vendre plusieurs versions différentes de son système d’exploitation Windows. Les Etats, au nombre desquels la Californie, le Connecticut et l’Iowa, proposent que le géant de Redmond vend une version « modulable », de laquelle on puisse désinstaller des applications telles que le navigateur Internet, le lecteur multimédia et la messagerie instantanée.
Du moins si l’on en juge par les termes du communiqué diffusé par le procureur général du Connecticut Richard Blumenthal. Notons que ces changements sont rendus publics quatre jours après que Microsoft et le département de la Justice eurent opéré quelques ajustements à leur projet de règlement à l’amiable du procès antitrust intenté à l’origine par le département et 18 Etats américains. Une audition sur ce projet de règlement est prévue aujourd’hui, tandis que la procédure d’instruction de la plainte des neuf Etats irréductibles doit démarrer la semaine prochaine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *