Production d’olives à Tanger-Tétouan- Al Hoceima : Nouveau record en vue

Production d’olives à Tanger-Tétouan- Al Hoceima : Nouveau record en vue

Le Nord a bénéficié de 78 projets lancés dans le cadre du pilier II du Plan Maroc Vert

La production d’olives au Nord est prédestinée à atteindre un nouveau record de 240.000 tonnes en 2018 contre 192.000 en 2017. Il en résulte une augmentation de 25%, permettant d’avoir des retombées bénéfiquessur le développement socio-économique dans la région.

Grâce aux efforts déployés et projets lancés dans le cadre du Plan Maroc Vert, la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima veut jouer dans la cour des grands producteurs d’olives. A cet effet et selon les données statistiques officielles, la production d’olives au Nord est prédestinée à atteindre un nouveau record de 240.000 tonnes en 2018 contre 192.000 en 2017. Il en résulte une augmentation de 25%, permettant d’avoir des retombées bénéfiques sur le développement socio-économique dans la région.

S’étendant sur une superficie totale de 197.000 hectares, la filière oléicole est considérée parmi les secteurs clés de l’agriculture au Nord, et ce à travers sa participation à près de 10% de la production d’olives au niveau national. Elle se distingue aussi par sa contribution dans la promotion de l’emploi en générant plus de 4 millions de journées de travail.

Par ailleurs, l’huile d’olive de cette région est réputée pour sa qualité et son goût spécifique. Ouezzane et les zones avoisinantes ont contribué énormément au renforcement de cette réputation grâce à une huile d’olive extra-vierge de qualité. Concernant la commercialisation de son huile d’olive, la région du Nord a mis tous les atouts de cette  production de grande qualité pour favoriser son écoulement aussi bien au Maroc qu’à l’étranger. Surtout qu’elle a toujours constitué une importante source des revenus pour les agriculteurs du Nord. Il est à noter que la direction régionale du ministère de l’agriculture attribue la bonne performance du secteur oléicole en général à la situation géographique, au climat de la région ainsi qu’à la mise en œuvre de l’ambitieux plan de plantation d’oliviers dans le cadre du Plan Maroc Vert. D’ailleurs, la région a bénéficié de 78 projets mis en place dans le cadre du pilier II du PMV et visant à valoriser et encourager la culture de l’olivier parmi les agriculteurs. D’un investissement global de près d’un milliard de dirhams, ces projets occupent près de  60.000 hectares, répartis entre les zones les plus favorables à cette culture. La région a connu, dans le cadre du pilier II du PMV, la mise en place d’une dizaine d’unités  modernes de trituration d’olives avec une capacité de réalisation entre 20 et 30 tonnes par jour. Elle a également vu la réalisation au même titre de quatre projets d’unités modernes, équipées et d’une capacité totale de 60 tonnes par jour. Ce qui a permis de porter le nombre de ces projets de trituration moderne à 125 au niveau de la région.

Rappelons qu’avec une part de 16% des plantations oléicoles au Maroc, la culture de l’olivier au Nord couvre entre 75 et 80% de la superficie arboricole totale dans cette région.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *