Produits alimentaires : Les prix continuent leur ascension

Depuis le début de cette année, le panier de la ménagère subit une hausse continue des prix des produits alimentaires.  Entre janvier et février 2008, des variations importantes ont été observées pour les produits alimentaires, selon la toute dernière note d’information du Haut commissariat au plan (HCP). C’est ainsi que le prix des poissons frais a augmenté de 31%, le prix du blé dur de 15,8%, le prix du blé tendre de 13,8%, le prix de la semoule de 12% et le prix de l’huile de table de 2%. En revanche, les prix des légumes frais ont baissé de 9,3% et ceux des fruits frais de 7,5%. Comparé au mois de janvier 2008, l’indice du coût de la vie (ICV) a marqué un saut de 0,6%. «Cette variation est le résultat de l’augmentation de  l’indice  des produits alimentaires de 1,2% et d’une légère hausse de 0,2% de l’indice des produits non alimentaires», explique-t-on au département d’Ahmed Lahlimi Alami, Haut commissaire au Plan. Par villes, c’est à Fès où l’ICV a marqué la plus forte augmentation avec une croissance de 1,2%. Sur la même tendance haussière, il y a Meknès avec 0,8%, Oujda avec 0,7%, Marrakech et Tanger avec 0,3%. Les plus fortes baisses ont été enregistrées à Rabat avec – 0,4% et Agadir avec – 0,2%. Par rapport au mois de février 2007, l’indice du coût de la vie a enregistré, au cours du mois de février 2008, une augmentation de 2,4% par rapport au même mois de l’année précédente. Selon cette note d’information, cette augmentation a concerné aussi bien les produits alimentaires dont l’indice  a progressé de 4,8% que les produits non alimentaires qui ont vu leur indice augmenter de 0,6%. Avec un taux de croissance de 2,3%, le groupe «Equipements ménagers» se détache des autres groupes de produits non alimentaires pour lesquels la variation s’est inscrite dans une fourchette allant d’une baisse de 3,4% pour les «Transports et communications» à une augmentation de 1,7% pour le groupe «Autres biens et services», selon la même source.
Les prix des produits sont sur une pente haussière depuis l’année dernière. En 2007, l’indice du coût de la vie a connu une progression de 2% par rapport à l’année 2006.
Cette hausse a concerné aussi bien les produits alimentaires dont l’indice a augmenté de 3,2% que les produits non alimentaires dont l’indice a progressé de
1%. Par ville, la plus forte progression de l’indice du coût de la vie a été enregistrée encore une fois à Fès et la plus faible à Casablanca. Dans la capitale spirituelle, cet indice a connu une hausse de 3%, devançant Marrakech (2,8%), Rabat
(2,7%) et Laâyoune (2,7%). Les plus faibles augmentations ont été remarquées à Tanger avec 1,8%, Agadir avec 1,7% et Casablanca avec 1,3%. Au cours de ces trois dernières années, l’indice annuel du coût de la vie s’est maintenu sur une pente ascendante.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *