Produits de l’artisanat : Les exportations se consolident

Produits de l’artisanat : Les exportations se consolident

Ils connaissent un grand engouement sur le marché international

La France vient en tête des pays européens clients du Maroc sur ce segment. Les exportations de produits artisanaux adressées à l’Hexagone se sont consolidées de 56%.

Les efforts engagés pour la promotion de l’artisanat marocain à l’international portent leurs fruits. Les indicateurs du secteur ne cessent de se consolider. Les ventes réalisées à l’export confirment cette tendance. Jouant un important rôle dans le développement territorial, l’artisanat a réussi, en effet, à renforcer son positionnement en tant que secteur dynamique à l’export. Le produit artisanal national connaît ces dernières années un grand engouement à l’échelle mondiale témoignant de la justesse et de la délicatesse du savoir-faire de l’artisan marocain qui à travers ces réalisations promeut un patrimoine riche et diversifié. Depuis le début de l’année jusqu’à fin novembre, les ventes du secteur à l’export ont affiché une croissance à deux chiffres.

Le dernier bilan établi par le département de l’artisanat et l’économie sociale fait ressortir un chiffre d’affaires à l’export en hausse de 18% par rapport à la même période de l’année. Il a été réalisé à hauteur de 51% par les ventes de produits de poterie et pierre, de vêtements traditionnels et de tapis. Pour leur part, les couvertures ont affiché une bonne performance à l’export durant les onze premiers mois de l’année. La demande pour ce genre de produit a été importante, soit des exportations en hausse de 86% en onze mois seulement. Cette ventilation place les couvertures en tête des produits artisanaux exportés. En outre, les exportations de la poterie et pierre se sont améliorées de 53% par rapport à l’année précédente. Il en est de même pour le fer forgé dont les ventes à l’export ont affiché une progression de 47%. Les exportations de la dinanderie ont progressé de 44% au moment où celles du bois ont grimpé de 33% devançant de peu les ventes de la vannerie à l’export (32%).

30% du chiffre d’affaires provient des pays arabes

Le département de l’artisanat et de l’économie sociale indique que les pays arabes continuent d’enregistrer la participation la plus importante au chiffre d’affaires à l’export du secteur de l’artisanat. On relève dans ce sens une part de 30%, suivis des États-Unis dont la contribution est maintenue à 25%. Les ventes de l’artisanat marocain destinées au marché américain ont affiché une forte progression à fin novembre. On note dans ce sens une amélioration de 30% contre une hausse de 17% au niveau du marché canadien et de l’Europe. Il est à noter que les Français sont les principaux demandeurs du produit artisanal marocain en Europe. En effet, la France vient en tête des pays européens clients du Maroc sur ce segment. Les exportations de produits artisanaux adressées à l’Hexagone se sont consolidées de 56%, contre 44% pour l’Italie et 21% pour l’Espagne.

Tanger vole la vedette

Si Casablanca et Marrakech restent incontestablement les principaux pôles exportateurs des produits artisanaux marocains, d’autre villes commencent à se démarquer gagnant plus de notoriété à l’international. C’est le cas de Tanger dont les exportations ont affiché une évolution de 75% au titre des onze premiers mois de l’année. Fès a également réalisé une bonne performance, soit une hausse de 73% par rapport à la même période de l’année précédente. Les exportations des produits d’artisanat qui passent par Casablanca ont marqué également une bonne ventilation, évoluant ainsi de 32%. Celles de Marrakech se sont améliorées de 31% au moment où une hausse de 19% a été relevée au niveau d’Agadir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *