Produits pétroliers : encore une augmentation

Produits pétroliers : encore une augmentation

Le prix des produits pétroliers n’en finissent pas de grimper. Après l’augmentation des prix de l’eau, de l’électricité et du sucre, durant le mois d’août dernier, c’est au tour de ceux de l’essence, du gazoil et du fuel de connaître une nouvelle hausse. Annoncée par un communiqué du ministère des Affaires économiques et générales vendredi 1er septembre en fin d’après-midi, cette hausse a été appliquée quelques heures après. Le lendemain, c’est à la pompe que les consommateurs ont été mis devant le fait accompli lors du passage à la caisse.
À l’exception des prix de vente internes du gaz butane qui restent inchangés, les autres produits pétroliers ont enregistré un renchérissement des prix. Ainsi, l’essence super a connu une hausse de 56 centimes par litre, le gasoil a grimpé de 52 centimes par litre et le gasoil 350 de 59 centimes par litre. Pour le fuel industriel, la tonne est désormais vendue à 67 dirhams de plus.
Ce changement a été expliqué par la flambée des prix sur le marché international. « Face à cette situation qui se traduit par une hausse importante de la charge de la subvention des produits pétroliers liquides et du gaz butane, estimée à 800 millions DH par mois en 2006, soit une enveloppe globale de 10 milliards DH pour toute l’année 2006 et compte tenu des contraintes budgétaires de l’Etat, le gouvernement a décidé de remettre en application le système d’indexation pour certains produits pétroliers à partir du 2 septembre 2006», indique  le ministère des Affaires économiques et générales.
Le retour au système d’indexation, qui consiste à répercuter sur les prix de vente intérieurs à la hausse ou à la baisse les fluctuations des prix internationaux, a été décidé au mois de janvier dernier. Depuis, les prix suivent le cours mondial uniquement quand il est à la hausse.  Une hausse que le gouvernement veut partager avec le consommateur, notamment pour le gasoil normal qui représente 45 % de la consommation nationale en produits pétroliers.
« Le gasoil normal ne sera pas soumis au système d’indexation. Le prix de vente de ce produit subira une augmentation limitée, le reliquat non répercuté sur le prix de vente demeure à la charge de l’Etat », selon le département de Rachid Talbi Alami.
En effet, la hausse devant être appliquée pour le gasoil indexé est de 1,22 dirham par litre, mais l’Exécutif a décidé de ne répercuter que 52 centimes par litre. Le reliquat respectif de 70 centimes est pris en charge par le Budget de l’Etat.  Un budget qui connaîtra des chamboulements puisque la loi de Finances 2006 table sur un baril à 60 dollars.  Les prévisions du ministère des Finances devront prendre en considération ces fluctuations.
En effet, le prix moyen mensuel du pétrole brut de référence «Brent» est passé de 60 dollars le baril en février 2006 à 70 dollars le baril en mai avant d’augmenter au niveau de 74 dollars le baril en août, avec un pic de 78 dollars le baril enregistré le 8 août  dernier.
Selon les dernières statistiques de l’Office des changes, la valeur des importations de pétrole brut en juillet 2006 a augmenté de 2,5 % à 2,3 milliards de dirhams alors que leur volume a régressé de 15,9 %. En effet, le cours moyen du pétrole à l’importation s’est situé à 4.497 dirhams la tonne, enregistrant une augmentation de 21,8 %. Pour les sept premiers mois de cet exercice, la valeur des achats de pétrole brut a augmenté de 19,3 % à 15,5 milliards de dirhams alors que le volume des quantités achetées a baissé de 12,1%.

La nouvelle grille tarifaire des produits pétroliers : 
A partir du samedi 2 septembre, les prix ont été fixés comme suit :
Essence Super : 11,07 dirhams par litre au lieu de 10,51 dirhams par litre.
Gasoil : 7,98 dirhams par litre au lieu de 7,46 dirhams par litre. 
Gasoil 350 : 9,93 dirhams par litre au lieu de 9,34 dirhams par litre.
Fuel Industriel : 3.374,00 dirhams par tonne au lieu de 3.307 dirhams par tonne.
Butane : 40 dirhams la bouteille de 12 kg.
Butane : 10 dirhams la bouteille de 3 kg.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *