Profession : Intermédiaire financier

C’est une règle universelle : pour acheter ou vendre des actions en Bourse, il faut nécessairement s’adresser à un intermédiaire financier.
Communément appelés Traders, ces intermédiaires sont chargés de l’exécution des ordres d’achat et de vente de la clientèle. Les négociateurs de Bourse n’ont pas le même profil. Spécialisés selon que ces ordres portent sur les actions, les obligations, les options négociables ou d’autres instruments financiers, ils opèrent directement depuis les salles de marché à l’intérieur de leur établissement. Outre la mission d’exécution des ordres qu’ils reçoivent, c’est aux Traders qu’incombe la tâche d’apprécier les opportunités d’intervention et de prendre des positions pour le compte de leur maison. Une tâche délicate, d’autant plus que c’est généralement de grosses sommes qui sont en jeu.
Pour assurer ces missions, les négociateurs travaillent en relation directe avec ceux qui, au sein des services, assurent la gestion interne des opérations de marché. Il s’agit d’abord du «salement». Ce dernier a pour rôle de décharger le trader des relations avec la clientèle.
C’est également lui qui la conseille en fonction de l’évolution des marchés et transmet les ordres au trader. Un peu plus à l’arrière, les gestionnaires et les responsables de back-office contrôlent l’exécution des ordres, les transferts de titres et l’encaissement des ventes. Ces mêmes équipes prennent également en charge toutes les opérations relatives à la conversation des titres au compte des clients.
Traditionnellement formés par la pratique quotidienne, les négociateurs doivent rapidement acquérir une bonne connaissance des mécanismes et des techniques de la Bourse. La grande majorité des négociants de Bourses sont issus de l’enseignement supérieur où ils doivent nécessairement acquérir la théorie et les concepts de marché ainsi que la maîtrise des produits financiers.
Les formations dispensées dans les écoles de commerce et de gestion, ou par des enseignements plus spécialisés constituent une base solide pour exercer le métier de trader. Les formations universitaires en mathématiques ou les diplômes des grandes écoles d’ingénieurs deviennent indispensables aux postes plus orientés «research», avec éventuellement un mastère. Le poste de responsable de « back office » nécessite, lui, une formation préalable au sein d’une salle de marché, de façon à obtenir une bonne connaissance des rouages. La clé pour les bonnes affaires…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *