Profit warning de Sonasid: Ayoub Azami s’explique

Profit warning de Sonasid: Ayoub Azami s’explique

Le marché mondial de la sidérurgie a subi un choc en cette année 2015. C’est ce qu’a annoncé Ayoub Azami, directeur général de Sonasid, lors d’une conférence de presse tenue hier, mardi 11 août, à Casablanca. Un choc qui, selon lui, s’est répercuté sur le marché national avec des chutes de prix vertigineuses des produits finis.

«Le marché de la sidérurgie est victime d’une surcapacité de production du fait d’une montée en puissance de la production chinoise. Ainsi, le marché connaît une baisse historique du minerai de fer, contre un prix de la ferraille qui n’a pas changé. Forcément, cette situation touche tous les industriels mondiaux et Sonasid en fait partie», a expliqué M. Azami. De ce fait, le marché mondial connaît une forte pression sur les prix qui se sont répercutés sur les résultats de l’opérateur national.

«En ce 1er semestre 2015, les résultats financiers de Sonasid devraient être en net retrait comparés à ceux de la même période en 2014. Aussi, cette situation pourrait se prolonger au 2ème semestre si la surcapacité de production ne se résorbe pas, accentuée par la forte croissance des exportations d’acier chinois qui ont perturbé la dynamique de prix à l’international», a relevé M. Azami. Face à cette situation, Sonasid ne reste pas les bras croisés. «Tous ces facteurs réunis font de 2015 une année de transition pour la sidérurgie nationale.

Aussi, durant ce premier semestre 2015, Sonasid a accéléré l’exécution de son plan stratégique et réalisé d’importantes avancées», a précisé le directeur général de Sonasid. Et de poursuivre, «Nous sommes une entreprise aux fondamentaux intrinsèques solides avec des avancées supplémentaires en 2015 en matière de diversification des sources de ferrailles à l’import et de finalisation de son projet concernant la distribution». De même, selon lui, l’entreprise s’est concentrée en 2015 sur l’excellence industrielle et l’optimisation des coûts de transformation. «Les performances industrielles des laminoirs qui sont déjà à un niveau d’excellence en benchmark européen devront être pérennisées et même améliorées en déployant les actions d’innovation approuvées en 2014.

Le programme dont fait l’objet l’aciérie et dont une bonne partie a été déployée sur le 1er semestre 2015 l’amènera en 2016 au même niveau de compétitivité que les laminoirs», précise M. Azami. Par ailleurs, en matière de perspectives, Sonasid compte en 2016 mettre également à exécution de nouvelles orientations stratégiques construites sur de nouveaux relais de croissance identifiés. «Il s’agira pour nous au deuxième semestre 2015 de finaliser nos actions concernant le coût des intrants et notamment de la ferraille», a résumé M. Azami.

Enfin, il n’a pas manqué de souligner qu’en dépit de la conjoncture très peu porteuse que connaît le secteur, «Sonasid se porte mieux que beaucoup d’autres acteurs du marché et s’érige ainsi parmi les meilleures références mondiales».
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *