Programme national des routes rurales 3: Un investissement de 36 MMDH à l’horizon 2022

Programme national des routes rurales 3: Un investissement de 36 MMDH à l’horizon 2022

Ce dispositif porte sur deux volets, à savoir le désenclavement et la réhabilitation. Il s’inscrit dans le cadre d’un programme de développement intégré.

Un budget de 36 milliards de dirhams sera alloué pour la construction et la réhabilitation de 33.000 kilomètres de routes rurales au Maroc. Ceci s’inscrit dans le cadre de la troisième phase du Programme national des routes rurales (PNRR3) défini pour la période 2016-2022. Ce dispositif porte sur deux volets, à savoir le désenclavement et la réhabilitation.

Ainsi, une enveloppe de 27,4 milliards de dirhams sera injectée pour désenclaver la population rurale sur un linéaire de 23.000 kilomètres. En ce qui concerne la réhabilitation, 10.000 kilomètres de routes ont été identifiés. Les travaux y afférents nécessiteront un budget global de 8,6 milliards de dirhams.

Le PNRR3 vient compléter les réalisations menées dans le cadre des précédentes phases, notamment la deuxième qui a connu à fin 2015 un taux de réalisation de 79%.

La préparation du nouveau programme de routes rurales a débuté depuis 2012. Une première étape a permis d’identifier 32.000 kilomètres et 260 ouvrages de franchissement à réaliser au profit de 3 millions d’habitants. La priorité étant aux zones montagneuses et reculées en vue de réduire les disparités entre les provinces et privilégier, par ailleurs, les routes qui désenclavent le maximum de personnes. Autre objectif : assurer la convergence et la complémentarité avec les autres programmes de développement.

Rappelons que le PRR3 s’inscrit dans le cadre d’un programme de développement intégré qui englobe à la fois les routes rurales, la santé, l’éducation, l’eau et l’électricité. Le coût global de ce programme s’élève à 50 milliards de dirhams dont une contribution de 20 milliards de dirhams de plusieurs départements publics, en l’occurrence le ministère de l’équipement, du transport et de la logistique, le ministère de la santé, le ministère de l’éducation nationale et l’Office national de l’eau et de l’électricité.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *