Progression de 4,6% du PIB au 2ème trimestre 2009

Progression de 4,6% du PIB au 2ème trimestre 2009

L’activité économique du Royaume, hors agriculture, a enregistré une légère amélioration au deuxième trimestre 2009 avec une croissance de la valeur ajoutée estimée à 1,4% contre 0,6% au premier trimestre de la même année. C’est  ce qui ressort d’une analyse conjoncturelle réalisée au début du mois de juillet  et établie sur la base des informations tirées des enquêtes de conjoncture, des enquêtes sur les prix et la production, effectuées périodiquement par le Haut commissariat au Plan (HCP), ainsi que des statistiques administratives à caractère infra-annuel. Ce communiqué fait état de la situation des principaux indicateurs économiques observés au cours du premier trimestre 2009, relate les estimations pour le deuxième trimestre 2009 et présente les prévisions pour le troisième. Ainsi, cette amélioration vient en ligne avec l’atténuation de la récession mondiale et la modération du repli du commerce international. Dans ces conditions, et compte tenu des effets favorables de l’actuelle campagne agricole, le PIB aurait progressé de 4,6% au cours du deuxième trimestre. Toutefois, les incertitudes demeurent importantes quant aux premiers signes d’un redressement des secteurs tournés vers l’exportation, leurs fluctuations conjoncturelles se situent encore au-dessous de leur niveau tendanciel. Cependant, des signaux moins défavorables apparaissent au deuxième trimestre 2009, témoignant d’un ralentissement du rythme de contraction de l’économie mondiale. Les marchés financiers se seraient détendus, à la suite des interventions massives des Etats, et les conditions de financement se seraient légèrement assouplies. Par ailleurs, le repli de la demande étrangère adressée à l’économie marocaine, observé au premier trimestre 2009 soit -4,5 % en variation trimestrielle, enregistrant la plus forte baisse lors des dix dernières années, se serait poursuivi au deuxième trimestre, mais de manière moins accentuée  avec -2,3%, en ligne avec l’évolution du commerce international et l’atténuation de la diminution de l’activité des principaux pays partenaires commerciaux du Maroc. A l’horizon de la fin 2009, le Maroc bénéficierait du repli plus modéré du commerce mondial. La demande mondiale adressée au Maroc baisserait de manière moins marquée aux troisième et quatrième trimestres (-2,2% et -1,8%, en variations trimestrielles). Pâtissant du repli de la demande étrangère, les exportations, en baisse de 12,1%, en variation trimestrielle, ont subi le recul des expéditions des phosphates et dérivés, des biens d’équipement et des produits alimentaires au premier trimestre 2009. Toutefois, les exportations des biens de consommation, en particulier celles de la bonneterie et des vêtements confectionnés, semblent connaître un retournement à la hausse enregistrant des évolutions positives, hors effets saisonniers, respectivement de 7,5% et 0,8%, en variations trimestrielles. Ce constat semble se confirmer au deuxième trimestre, leurs exportations auraient connu un raffermissement estimé à 2,4% et 20,6% respectivement. Globalement, les exportations retrouveraient un léger regain de dynamisme au deuxième trimestre, alimentées par une reprise des expéditions des produits bruts, des biens d’équipement et de consommation.
 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *