Progression du résultat net de la Cior de 60%

Les Ciments de l’Oriental (CIOR), filiale marocaine du groupe suisse Holcim, a enregistré pour l’année 2001 un chiffre d’affaires en progression de 9%.
Il s’est établi à 1,157 milliard de dirhams contre 1,05 milliard de dirhams un an auparavant. Pour afficher cette performance, la cimenterie a profité de la croissance de 7% des ventes ainsi que d’une revalorisation de 2% des prix sur le marché.
La CIOR semble réussir sa stratégie de maîtrise des coûts et charges d’exploitation. Ce processus, qu’elle a engagé depuis quelques années, lui a permis en 2000 d’améliorer le niveau de la marge de résultat en l’élevant de 18 à 20%.
Pour l’année 2001, elle a réussi à réduire sensiblement ses charges. Ainsi, le résultat d’exploitation a connu une évolution de 59% comparativement à l’année 2000, essentiellement en raison de l’amélioration du chiffre d’affaires mais aussi la compression notable des charges. Le résultat net, quant à lui, s’est établi à 148 millions de dirhams contre 93 millions de dirhams un an auparavant, soit une progression de 60%. Le Conseil d’administration qui s’est réuni le 19 mars a proposé la distribution d’un dividende de 35 dirhams par action.
Par ailleurs, dès le 15 avril prochain, la CIOR changera de dénomination sociale pour devenir «HOLCIM MAROC ».
Cette modification intervient suite au changement de la dénomination du groupe suisse qui est devenu, depuis le 21 mai 2001, Holcim Ltd. Rappelons que le groupe suisse, actionnaire majoritaire de la société, est l’un des leaders mondiaux du ciment. Présent dans 70 pays sur les cinq continents, il a pour ambition d’être un acteur majeur dans son secteur d’activité à l’échelle mondiale. Dans ce but, il poursuit son développement par la diversification géographique de ses métiers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *