Projet de loi de Finances 2016: 50 milliards DH en faveur des zones enclavées

Projet de loi de Finances 2016: 50 milliards DH  en faveur  des zones enclavées

Le coût global de ce projet portera sur une enveloppe d’environ 50 milliards DH.
Il s’agit, en effet, d’une des principales recommandations formulées lors du discours royal du 30 juillet 2015.

SM le Roi Mohammed VI a mis l’accent dans son discours à l’occasion de la Fête du Trône sur les écarts que connaissent certaines régions du Maroc.

«En dépit des progrès réalisés par notre pays, ce qui me désole, c’est cette situation de précarité que vivent certains de nos concitoyens dans les régions éloignées et enclavées, surtout sur les sommets de l’Atlas et du Rif, les zones sahariennes arides et les oasis, ainsi que certains villages dans les plaines et sur les côtes», relève-t-on du discours royal. Le Souverain a, par ailleurs, affirmé qu’«afin de garantir le succès d’un chantier social aussi ambitieux, Nous invitons le gouvernement à établir un plan d’action intégré, fondé sur le partenariat entre les différents départements ministériels et les institutions concernées, en vue de trouver les moyens de financement des projets et de définir un échéancier précis pour leur mise en œuvre».

Et de poursuivre que «ces projets pourront être intégrés à l’Initiative nationale pour le développement humain dans sa nouvelle approche, et s’insérer dans les futurs programmes des Conseils régionaux et locaux, qui disposent désormais de ressources importantes et de larges compétences». En vue de réduire les disparités, le ministère de l’intérieur a mené une étude à travers laquelle il cerne les besoins de chaque région.

Le ministère a identifié dans ce sens plus de 29.000 douars, dans 1.272 communes. De même qu’ont été examinés environ 20.800 projets, dédiés à plus de 12 millions de citoyens, vivant dans plus de 24.000 douars, avec un budget global avoisinant les 50 milliards DH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *