Projet éolien de 850 MW : Nareva bien placée mais toujours pas adjudicataire

Projet éolien de 850 MW : Nareva bien placée mais toujours pas adjudicataire

Contrairement à ce qui a été relayé par la presse écrite et électronique, le projet de éolien de 850 MW n’a pas encore été adjugé et encore moins à Nareva. Cette dernière, en revanche, est très bien placée au vu de son offre financière, selon des sources dignes de foi.

Lesquelles sources indiquent, pour commencer, que « si Nareva est en bonne position, ce n’est pas en raison du principe de la préférence nationale, comme on a pu le lire, mais bien parce qu’elle a proposé d’abord le prix de vente du kWh à l’ONEE le plus bas de tous les soumissionnaires ». C’est que le prix auquel le kWh sera vendu constitue pour l’ONEE un des critères les plus déterminants du choix de l’adjudicataire.

Mais ce n’est pas tout. Selon les mêmes sources, le groupement qui compte aussi Siemens (Allemagne) et Enel Green Power (Italie) avec comme chef de file le marocain Nareva, a soumis le meilleur plan d’investissement et les meilleurs choix technologiques. Raisons pour lesquelles le groupement semble être dans la meilleure position sachant que, une fois les plis ouverts, lundi derniers, le processus prendra encore quelques temps avant l’annonce définitive de l’adjudicataire.

Pour rappel, le projet éolien de 850 MW porte en fait sur la réalisation de 5 sites qui sont Midelt (150 MW), Tiskrad entre Laâyoune et Tarfaya (300 MW), Tanger (100 MW), Jbel Lahdid près d’Essaouira (200 MW) et, enfin, Boujdour (100 MW). Selon le programme initial de l’ONEE, ces cinq sites devraient entrer en service entre 2017 et 2020.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *