Projets à Tan Tan: 4,316 millions de dirhams pour les agriculteurs

Projets à Tan Tan: 4,316 millions de dirhams pour  les agriculteurs

4,316 millions de dirhams (MDH) est le montant débloqué pour soutenir les agriculteurs dans la province de Tan Tan, par la direction provinciale de l’agriculture au titre de l’année 2014.
Ce programme porte sur la distribution de fourrage subventionné dans le cadre du programme de sauvetage du cheptel, pour une enveloppe totale de 2,333 MDH englobant 8.000 tonnes de betterave et 1.000 tonnes d’orge, en plus d’une enveloppe additionnelle de 1,5 MDH accordée pour l’acquisition et la distribution de 1.000 tonnes d’orge et de 500 tonnes de betterave.

Il porte également sur l’aménagement et l’équipement des points d’eau (600.000 DH) dans les communes de Chbika, Lemssid, Talemzoun et Abtih et le breuvage à l’aide de camions-citernes qui a consisté à la distribution de 2.340 T d’eau au profit de 36.000 têtes de bétail et 390 éleveurs.

Parmi les actions entreprises dans ce cadre, figurent l’organisation d’un concours des meilleurs dromadaires, pour une enveloppe de 300.000 DH et d’une journée d’étude sur l’élevage camelin dans la région de Guelmim-Smara (33.000 DH).

Cette région a vu l’injection de quelque 729,508 millions de dirhams (MDH) dans les 14 projets du plan régional d’agriculture, durant la période 2010-2012, dans le cadre du Plan Maroc Vert.
Plus de 32.000 agriculteurs bénéficient de ces projets, qui portent sur le développement de la phoeniciculture, les cultures d’olivier et l’élevage camelin, ainsi que sur la promotion des produits de cactus et l’aménagement des espaces irrigués afin de développer la production des céréales,
D’autres opérations horizontales ont été effectuées portant notamment sur l’aménagement hydro-agricole et le traitement foncier des domaines agricoles, l’équipement et le développement de la production animale dans le cadre des aides accordées par l’Etat via le Fonds de développement agricole (21 MDH), la promotion des produits de terroir (3,4 MDH).

Alors que les opérations inscrites dans le cadre du programme de lutte contre les effets de la sècheresse durant la période 2010-2012 touchent notamment l’achat d’aliments enrichis pour le bétail et l’acquisition de camions-citernes et réservoirs en plastique avec la création et l’aménagement des sources d’eau, soulignant que les crédits annuels alloués à ce programme sont passés de 24 MDH en 2010 à 52 MDH.

A noter que cette région a bénéficié récemment d’un don qatari portant sur la régulation des flux des transhumants dans les parcours sahariens et semi-sahariens.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *