Propriété industrielle : Hausse de 3,5% des brevets déposés au premier semestre 2011

Les dépôts de brevets d’invention sont en hausse au titre du premier semestre 2011. L’évolution constatée à fin juin est de 3,5% pour 476 brevets déposés durant les six premiers mois de l’année en cours. De ce total, l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale ( OMPIC) dévoile dans son bulletin mensuel d’information que les étrangers ont déposé près de 408 brevets contre 68 présentés par les résidents. Toutefois, une stagnation a été observée au niveau des dépôt des personnes morales. De même, la contribution des universités a régressé durant le premier semestre 2011. En effet, neuf demandes ont été déposées par les universités au titre des premiers mois de l’année contre 12 en 2010. La tendance baissière a été également observée au niveau des dépôts de marques. Le total déposé au premier semestre 2011 est de 3.921 marques contre 4.002 une année auparavant, soit une chute de 2%. Les dépôts des résidents se sont décrus de 2,5% pour s’établir à 2.926 dépôts contre 3001 l’année dernière. Les dépôts des non-résidents ont également reculé de 9% pour s’établir à 693 dépôts à fin juin 2011. Par contre, 302 marques ont renouvelé leurs dépôts, soit une variation positive de 27%. Dans le même contexte, l’OMPIC met en relief la hausse des dépôts à l’international qui se sont accrus de 25% à fin juin 2011. Soulignant que 388 demandes d’opposition ont été observées en 2011 en recul de 15% par rapport à l’année dernière. S’agissant des dessins et modèles industriels, le nombre total des dépôts dans cette catégorie est estimé à 522, soit une baisse de 17,4% par rapport à 2010. Et de préciser que les dépôts des résidents a régressé de 10% alors que celui des non-résidents a accusé d’une nette baisse évaluée à moins 69%. Au niveau du registre central du commerce, l’OMPIC indique dans son bulletin mensuel que les intentions de créations d’entreprises ont reculé au titre du premier semestre 2011. Le nombre des certificats négatifs délivrés et intentions de création se situe autour de 27.490 dossiers en repli de 4%. Les dénominations, quant à elles, se sont repliées de 1% au moment où les enseignes ont baissé de 4%. Par secteur, les services se placent en priorité avec un solde de 38%, suivis du BTP et activités immobilières (28%) et le commerce (26%). En outre, ils sont 6% à vouloir créer des entreprises dans le domaine de l’industrie et à peine 1% qui ont exprimé leur intérêt aux secteurs des énergies et l’agriculture. Par répartition régionale, Meknès-Tafilalet a connu un flux en matière de création d’entreprises (personnes morales). Ces créations sont en hausse de 12,3%. Les régions d’Al Haouz et Tanger-Tétouan ont connu conjointement la création de 1497 entreprises, soit des évolutions respectives de 7,1 et 8,6%. Par ailleurs, la région de l’Oriental a vu le nombre des entreprises reculer de 8,6%. Fès-Boulmane et Souss-Massa-Draâ confirment la même tendance avec des baisses respectives de 2,7 et 8,2%. La création des entreprises à Rabat a légèrement reculé, soit une baisse de 0,8% au moment où Casablanca enregistre une timide progression estimée à 0,1%.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *