Pub : Deux marrakchis innovent

Pub : Deux marrakchis innovent

Les idées se suivent et ne se ressemblent pas. L’innovation sur ce registre fait office de pilier vital. En matière de promotion, un nouvel espace publicitaire vient de voir le jour. Si le concept se veut original, son habillage l’est à plusieurs titres. Les fondateurs de la société « Dreamer.com », qui se trouvent derrière l’idée, estiment, en toute évidence, qu’un message publicitaire peut être inopportun, voire agressif par moments.
En effet, une annonce visuelle peut bien passer, ou ne pas passer du tout, selon, tout d’abord, sa conception, puis, ce qui a beaucoup d’importance, selon l’instant où l’on reçoit le message en question.  des fois on le reçoit, d’autres fois on l’encaisse.
Partant de cette idée, les deux compères ont pensé à vendre de l’espace publicitaire pendant… des soirées thématiques, organisées à cet effet. Le moment et l’endroit s’avèrent pertinents. De plus, les produits qui font l’objet de l’annonce ne s’abattent pas sur leur cible de façon crue. Les géniteurs du projet envisagent d’investir dans la subtilité pour passer les messages de leurs clients
À titre d’exemple, pour une marque de vêtements, le personnel mobilisé pour l’occasion (hôtesses, serveurs, etc.) sera différemment vêtu de la griffe en question. Ainsi, lors de ce genre d’événement, les membres du personnel seront habillés «branché» et ne porteront pas obligatoirement le même nœud papillon rouge.
Parallèlement, mannequins, ou encore danseurs et danseuses seront pareillement accoutrés avec, ponctuellement, des mini-défilés qui déambuleront, discrètement, dans les passages entre les attablés. Le tout dans une ambiance musicale, feutrée comme c’est le cas dans pareille circonstance. De plus, divers shows, dans plusieurs créneaux artistiques, seront concoctés pour l’occasion. Il est à préciser qu’outre les invités, le reste de l’assistance n’est au courant de rien à propos de ce qui se trame.
«Le projet n’est, en effet, que l’aboutissement d’une simple discussion. De fil en aiguille, on s’est retrouvé en train de développer un concept qui allait s’avérer porteur. (…) L’idée aujourd’hui est de créer un espace publicitaire d’un genre nouveau, basé sur un procédé artistique», indique Tarek Naji.  
Une première mouture du concept a été programmée pour le vendredi 18 mars, au Jad Mahal de Marrakech. Entre artistes de genres musicaux hétérogènes et Disc-jockeys venus de l’étranger, chorégraphies et fusions sont les procédés sur lesquels se basent les organisateurs.
« Je pense que le lieu, d’une convivialité indiscutable, aura tout l’effet escompté d’un message publicitaire. Au passage, les cibles potentielles de tel ou tel produit ne se sentiront nullement assaillis par des spots à la qualité douteuse et, en bonus, ils auront découvert, là, une autre façon de faire la fête utile », souligne Yassine Kossai, l’associé à « Dreamer.com ».
Par ailleurs, ces soirées thématiques, ciblant à chaque fois une clientèle différente, sont organisées selon un procédé itinérant. Voulant tirer profit des Riads magnifiques que recense la ville ocre, les deux complices envisagent une série de projets dans ces enceintes jusque-là à l’abri des regards indiscrets.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *