Publication des résultats annuels du Crédit du Maroc : Une croissance régulière maintenue

Publication des résultats annuels du Crédit du Maroc : Une croissance régulière maintenue

Bien que la conjoncture économique actuelle soit a priori marquée par le ralentissement de la croissance économique nationale et la récession confirmée de la zone euro, principale partenaire économique du Maroc, le groupe Crédit du Maroc (CDM) a réussi à tirer son épingle du jeu en poursuivant son développement à un rythme satisfaisant. À la fin de l’année, les dépôts clientèle ont atteint 33.925 millions DH, et la banque clôt son exercice 2012 avec un niveau global de collecte (bilan et hors bilan) de 48.238 millions de dirhams contre 47.382 un an auparavant. Fraîchement débarqué au poste de président du directoire du Crédit du Maroc, Baldoméro Valverde explique cette progression par le fait «que la structure de cette collecte est particulièrement marquée par le haut niveau et la stabilité des ressources à vue et d’épargne». Et d’ajouter en substance : «la progression de ces dernières (+6,5%) reflète la confiance que les clients du CDM placent dans leur banque».  Un dynamisme notable serait donc à souligner lorsque l’on sait également que la banque a enregistré une hausse de la marge d’intérêt, grâce à la politique de crédit. Pour les crédits octroyés aux particuliers, le fiancement de l’habitat a évolué de 6,3%. Et pour les crédits consentis aux entreprises, relatifs aux trésoreries et à l’équipement, ils se sont accrus de 2,9%. Pour noter les autres points positifs de ce bilan 2012, il convient de préciser que le produit net bancaire à fin décembre 2012 s’est établi à 2.107 millions de dirhams, soit une évolution de 1,9% par rapport à l’exercice précédent. Aussi, en dépit du contexte défavorable, le coût du risque s’est amélioré (-10,5%) à 456 millions de dirhams contre 510 millions en 2011. «Cette évolution positive est directement issue des mesures prises par le passé pour anticiper la dégradation de la conjoncture», précise Jamal Lemridi, directeur général du CDM.
Ainsi, avec un résultat net en évolution de 5,1% à 354 millions de dirhams, la banque maintient sa rentabilité à un niveau satisfaisant et le rendement de l’action continue de gagner en performance, à 5,6% contre 4,2% en 2011.
Par ailleurs, filiale du Groupe Crédit Agricole (France), le CDM a décidé de contribuer pour la réussite du Plan Maroc Vert et s’est doté d’une structure dédiée à la direction agriculture et agroalimentaire. De plus, la banque a signé un partenariat avec l’AMDI pour l’accompagnement et le financement des entreprises étrangères souhaitant investir au Maroc. Toujours dans ce sens, il signera prochainement et plus précisément avant la fin d’avril 2013 un partenariat avec la CGEM et ce pour le développement de l’économie marocaine et au développement des investissements étrangers en direction du Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *