Quand Marrakech devient « Arnaquech »

A Marrakech, je visite le souk des tanneurs. A l’entrée, un «guide » me prend en main. 15 minutes maximum, en terminant évidemment par un magasin (hospitalité berbère) où l’on tente de me vendre un tapis et d’autres articles (je comprends, c’est légitime). En quittant le magasin, le «guide» me demande 200 DH! Généreusement, il m’oblige finalement à ne lui donner que 100 DH, à partager soi-disant avec les ouvriers qui travaillent sur le site. Je dis bien qu’il m’oblige à payer cette somme, puisqu’il fait venir trois hommes qui me hurlent dessus pour m’impressionner et me faire peur.
A titre de comparaison, 100 DH, c’est le prix d’un hôtel. A Marrakech (ou Arnaquech ?) toujours, j’achète une théière. Evidemment, elle fuit de partout. Mais c’est en France que je m’en suis rendu compte. -A Essaouira, je veux acheter une table en zellige. 1 300 DH, c’est un bon prix. Le commerçant me met ensuite en liaison avec un transitaire basé à Marrakech pour rapatrier la table en France. Au téléphone, celui-ci m’annonce que le transport ne coûtera que 9,4 DH par kilo, soit environ 500 DH. Un prix tellement alléchant que je ne peux que «craquer» et confirmer l’achat de la table. Je paie donc les 1.300 DH. Le lendemain, de retour à Marrakech, le transporteur me demande autour de …2500 DH !!! c’est très loin du prix annoncé. Mais je suis coincé puisque j’ai acheté la table. Très beau stragème…en ayant assez de me faire arnaquer, je recontacte par téléphone le commerçant d’Essaouira pour annuler la vente. Après moultes tractations et menaces d’aller à la police, il promet de me rembourser par un transfert d’argent, via Western Union. A l’arrivée, au lieu de me transférer les 1 300 DH, il ne me transfert que 1 000 DH. Le reste ? Il refuse. On appelle cela du vol. Je garde le détail des copies de facture. Ces mésaventures, certes pas dramatiques (j’en ai d’autres à raconter) en huit jours à peine, ça fait beaucoup. D’autres touristes les subissent aussi. Il ne faudrait pas que quelques Marocains malhonnêtes portent préjudice à l’ensemble de votre peuple si accueillant et à votre magnifique pays, par ailleurs candidat à l’organisation de la Coupe du monde…
Personnellement, et c’est le cas d’autres Français, je n’ai plus envie de retourner au Maroc, à cause de ces petites arnaques. Un pays que j’avais pourtant décidé de visiter malgré le sanglant attentat de Casablanca. Je ne veux pas être alarmiste, mais il serait bon d’en avertir vos lecteurs.

• Bertrand Schneider

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *