Quatre produits du terroir obtiennent une reconnaissance

Quatre produits du terroir obtiennent une reconnaissance

Le ministère de l’Agriculture et pêche maritime soutient la production du safran de Taliouine, les dattes Majhoul de Tafilalet, les clémentines de Berkane et l’agneau laiton au niveau national. Selon la récente édition du Bulletin officiel N° 5862 , le ministère a procédé en premier temps à la reconnaissance par arrêté l’appellation d’origine «Safran de Taliouine», demandée par le Conseil régional de la région du Souss-Massa-Draâ. Dans ce sens, l’aire géographique couverte par cette appellation englobe les communes de la province de Taroudant ainsi que celle de la province de Ouarzazate. Caractérisé par l’amertume de son goût et la puissance de son pouvoir colorant, le safran de Taliouine est répandu aussi bien sur le plan national qu’international. La production du safran d’appellation d’origine «Safran de Taliouine» doit répondre impérativement à certaines conditions. Ainsi, la culture des bulbes et les opérations de production, de récolte, de séchage et de conditionnement du safran doivent s’effectuer exclusivement dans les aires géographiques suscitées. Préalablement à leur plantation, les bulbes doivent êtres nettoyés des débris de racines, de feuilles et de terre ainsi que de ne subir aucun traitement chimique. De même, la densité de plantation des bulbes doit être en moyenne de 200 bulbes par mètre carré avec un écartement entre les lignes de plantation de dix à vingt centimètres et un espacement entre les bulbes d’environ dix centimètres. En outre, le ministère a reconnu par arrêté l’indication géographique des dattes Majhoul, demandée par l’association Oasis Tafilalet pour la valorisation des produits de terroir et la promotion de l’agriculture biologique. L’aire géographique couverte par l’indication géographique englobe les communes de la province d’Errachidia et de Tinghir. Outre les mentions obligatoires prévues par la législation applicable en matière d’étiquetage et de présentation des denrées alimentaires, l’étiquetage des dattes bénéficiant de cette appellation doit comporter la mention «indication géographique protégée Dattes Majhoul de Tafilalet» ou «IGP Dattes Majhoul de Tafilalet». L’embalage doit , en effet, comprendre le logo officiel de l’appellation d’origine ainsi que la référence «Normacert Sarl». Ces mentions doivent être regroupées dans le même champ visuel , présentées dans des caractères apparents, lisibles et indélébiles. Dans le même contexte, l’indication géographique des clémentines de Berkane est accordée pour toutes productions de clémentine émanant des plaines de Triffas, englobant les communes de Boughriba, Schouihya, Zegzel, Aghbal, Laâtamna, Fezouane et Madagh. De plus, le ministère de l’Agriculture approuve le label agricole «Agneau Laiton». Demandé par l’association nationale ovine et caprine, ce label est attribué aux viandes rouges ovines. Ces dernières doivent provenir notamment d’un agneau âgé de 90 à 120 jours issu d’un croisement entre race locale des mères issues de Timahdite, Boujaâd, Beni Guil ou D’man ainsi que de race importée de pères, provenant en l’occurrence de l’Ile de France. A souligner que le bélier doit être inscrit aux livres généalogiques du bétail conformément à la réglementation en vigueur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *