Quatre projets d’étudiants marocains primés: Masen récompense les meilleurs projets liés aux énergies renouvelables

Quatre projets d’étudiants marocains primés: Masen récompense les meilleurs projets liés aux énergies renouvelables

C’est dans l’objectif de permettre aux étudiants et aux établissements de pouvoir identifier les projets les plus dynamiques, les plus performants et les plus compétitifs que cette initiative de «Prix d’Excellence» a été lancée.

Masen poursuit donc son chemin sur la voie de l’innovation et lance la quatrième édition afin de consolider les actions de développement des compétences déployées par l’Agence récompensant ainsi les meilleurs travaux qui constituent un levier de développement et un pré-requis clé à l’émergence d’une industrie nationale compétitive. Ainsi, quatre projets académiques d’étudiants marocains dans le domaine des technologies vertes et des énergies renouvelables ont été primés, mercredi, à Rabat en présence de Mustapha Bakkoury, président de Masen, ainsi que plusieurs personnalités du monde académique et du secteur industriel. Le  prix concernant la catégorie «Industrie» a été décerné  à Ismail Drhorhi de l’Ecole nationale des sciences appliquées de Kénitra, pour son travail sur le sujet «Amélioration du raccordement du parc éolien de Lafarge Tétouan II au réseau électrique, en concevant un circuit qui permet de garder la connexion des éoliennes même en cas des défauts du réseau électrique». De son côté l’étudiante Ibtissam Bensaadout de l’Ecole Mohammadia d’ingénieurs, s’est vue décerner le prix dans  la catégorie «Développement durable» pour son travail relatif à la «Conception d’un bâtiment à énergie positive: application à la tour Casablanca Finance City». Pour ce qui est de la catégorie «Recherche appliquée», c’est Achraf El Kasmi de la Faculté des sciences et techniques de Tanger qui a été primé pour son travail de recherche sur le sujet «Dépôt chimique en phase vapeur assisté par pulvérisation pulsée (PSECVD) pour la synthèse de matériaux fonctionnels avec des propriétés catalytiques et optiques en vue des utilisations dans les domaines de l’environnement et l’énergie».

  Et enfin pour  la catégorie «Innovation», c’est  l’étudiante Laila Sedki de l’Ecole Mohammedia d’ingénieurs, qui a été primée pour son travail sur le sujet «Système d’éclairage solaire par fibre optique». Dans ce sens le patron de Masen  a indiqué lors de cette cérémonie que «ce prix constitue une  occasion pour encourager  les étudiants, mais aussi contribuer à l’émulation et à la valorisation des meilleurs travaux dans le domaine du développement durable». De son côté, Touria Barradi, présidente du jury, a signalé que ces projets ont été primés sur la base de plusieurs critères, à savoir : l’expertise, la capacité d’innovation, la capacité de pénétration du marché et l’impact de ces projets sur l’économie verte sachant que cette quatrième version se distingue par la présence des quatre catégories sur le podium. Pour sa part, Philippe Simonis, coordinateur du secteur énergie de l’Agence de coopération internationale allemande pour le développement (GIZ), a estimé que ce prix lancé et mené par Masen a donné ses fruits. «Grâce à cette initiative nous avons pu recruter l’un des lauréats dans ce secteur des énergies renouvelables chez nous. Je profite de cette occasion pour remercier le Cluster solaire qui a joué un rôle important dans le suivi des start-up qui ont apporté une valeur ajoutée au secteur des énergies renouvelables et leurs applications». Il faut noter que ces lauréats ont reçu chacun, à l’issue de cette cérémonie de remise des prix, un chèque d’une valeur de 30.000 dirhams.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *