Radiation de 2.549 entreprises à fin juin : Le nombre des entités concernées est réduit de moitié

Radiation de 2.549 entreprises à fin juin : Le nombre des entités concernées est réduit de moitié

19,8% des entreprises opérant dans les services divers ont mis fin à leurs activités contre 6,9% dans l’industrie, 5,5% dans les transports et 4,9% dans le secteur des technologies de l’information.

Les radiations d’entreprises se poursuivent toujours, mais elles empruntent cette fois-ci un rythme baissier comparé aux années précédentes. Les indicateurs révélés au premier semestre de l’année démontrent clairement ce ralentissement. Dans son baromètre portant sur la création des entreprises, l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale recense à fin juin 2018 environ 2.549 entreprises radiées contre 5.693 entreprises à la même période de l’année précédente. Le nombre des entreprises ayant subi une radiation se serait ainsi réduit de moitié, soit une baisse d’environ 55% comparé au même semestre de l’année passée. En analysant l’évolution des radiations depuis le début de l’année, on observe relativement une baisse  d’un mois à l’autre. En janvier, 623 entreprises ont été radiées. Le mois de février, 451 entités ont finalisé ce processus contre 410 au mois de mars.

En avril et mai, l’Ompic recense respectivement 333 et 364 entreprises radiées. La même moyenne a été relevée au mois de juin, soit 379 entreprises. Par répartition régionale, Casablanca compte le plus grand nombre de radiations, soit une part de 35,1%. Toutefois cette tendance dans la méga-région est atténuée par rapport à l’année passée. L’Ompic souligne dans ce sens une baisse de 18,7% des radiations d’entreprises dans la région par rapport au premier semestre de l’année précédente. Marrakech-Safi , détenant 16,6% des radiations à fin juin, a également vu à la baisse le nombre des entreprises radiées.

On peut relever dans ce sens une baisse de 18,3% devançant légèrement la région Rabat-Salé-Kénitra où le process de radiation a ralenti de 18,2% à fin juin. Toutefois, l’Oriental et Béni Mellal-Khénifra sont les deux régions  à avoir observé une hausse des radiations des entreprises. Comparé à la même période de l’année passée, les radiations dans l’Oriental se sont inscrites en progression de 16,4% suivie de la région Béni Mellal-Khénifra où une hausse de 14,3% a été relevée au premier semestre de l’année 2018. Par répartition sectorielle, le commerce continue de compter la plus grande part des entreprises liquidées (31,9%). Le BTP et les activités immobilières arrivent en deuxième position totalisant 22,8% des radiations.

De même,  19,8% des entreprises opérant dans les services divers ont mis fin à leurs activités contre 6,9% dans l’industrie, 5,5% dans les transports et 4,9% dans le secteur des technologies de l’information. L’hôtellerie et la restauration représentent 4,7% des radiations, suivies de 2,4% pour le secteur agricole et de la pêche et 1,1% pour les activités financières.  L’Ompic fait savoir dans son baromètre que  53,8% des entreprises dissoutes sont des sociétés à responsabilité limitée (SARL) contre 43% de sociétés à responsabilité limitée à associé unique (SARLau). En outre, 37,1% des entreprises radiées sont âgées entre 2 et 5 ans. Les entités ayant entre 5 à 10 ans d’activités représentent 30,3% de l’ensemble des entreprises radiées contre 16,2% pour les sociétés âgées entre 10 et 20 ans et 12,7% pour les structures n’ayant  pas dépassé les deux premières années d’activité. Notons qu’au premier semestre 2018, près de 3.204 entreprises sont entrées en phase de dissolution dont 696 entités en janvier et 541 en juin.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *