Ramadan : Une disponibilité suffisante des produits de grande consommation

Ramadan : Une disponibilité suffisante des produits de grande consommation

Plus besoin de s’inquiéter. L’approvisionnement en produits de grande consommation pour le mois de Ramadan est satisfaisant. La demande accrue des consommateurs marocains en ce mois sacré sera largement comblée. Les estimations de l’offre et de la demande, basées sur les statistiques de la production et de la consommation, répondront à tous les besoins. C’est ce qu’assure le ministère de l’agriculture dans sa dernière communication. Si les Marocains devraient consommer près de 80.000 tonnes de tomates, l’offre dépasse les 220.000 tonnes sur la période juillet-août. Côté prix, le ministère souligne qu’il est possible qu’ils se maintiennent à leur niveau actuel au cas où ils ne baisseraient pas. «Ceci est soutenu par l’entrée attendue lors du prochain mois de la tomate cultivée au niveau des zones côtières», indique le ministère qui précise que «l’approvisionnement du marché sera assuré essentiellement par la tomate de saison (plein champ) et la tomate oblongue (agro-industrielle)». Le mois de Ramadan se veut également la période de consommation des dattes par excellence. L’offre actuelle est estimée à 37.000 tonnes au moment où la demande se situe entre 27.000 et 30.000 tonnes. Le marché local sera doté essentiellement de stocks issus de la production nationale de la campagne précédente ainsi que des importations réalisées ou à réaliser avant l’avènement du mois de Ramadan. S’agissant des viandes, 32.000 tonnes de viandes rouges sont disponibles pour ce mois, dépassant de 5.500 tonnes le besoin initial de consommation nationale. Pour sa part, l’offre de viande blanche et d’œufs est supérieure aux niveaux de consommation enregistrés au cours du mois de Ramadan. Le ministère indique dans ce sens que l’offre en poulets de chair et en dindes avoisine les 43.500 pour une demande de 40.000 unités. En ce qui concerne les produits laitiers, le marché national dispose de 7.500 tonnes de beurre dédiées à la consommation des ménages pour une demande de 3.000 tonnes en cette période. Le lait affiche, quant à lui, une bonne disponibilité. L’offre globale pour les deux mois à venir est de 193 millions de litres. «Cette offre permet de couvrir les besoins de consommation à hauteur de 120%, la consommation étant estimée à 160 millions de litres», soit 80 à 90 millions pendant le seul mois de Ramadan, apprend-on du ministère. Toutefois, l’industrie de transformation laitière au niveau national connaît un repli, chose qui impactera la disponibilité en lait UHT. Le ministère rassure les consommateurs dans ce sens et confie que la demande sera couverte, grâce à l’importation du lait qui sera entamée lors de ce mois.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *