Rapide propagation du virus informatique Sasser

« Le problème semble s’aggraver », a déclaré l’un d’eux, Mikko Hyppoenen, de la firme finlandaise F-Secure (sécurité sur l’Internet), interrogé dimanche à Helsinki par l’AFP. Selon lui, le virus de type « ver » pourrait déjà avoir infecté des millions d’ordinateurs à travers le monde. « Nous ne savons pas quelle sera l’ampleur de cela, mais nous nous attendons à ce que les choses deviennent bien pires lundi, quand les gens apporteront leurs ordinateurs portables au bureau, après le week-end », a-t-il ajouté.
Ces ordinateurs portables n’étant pas protégés par les systèmes de sécurité mis en place par les compagnies lorsqu’ils sont utilisés en recourant à d’autres serveurs que ceux de ces entreprises, ils peuvent être infectés et à leur tour contaminer dès le début de la semaine les autres équipements informatiques dans les bureaux. D’après M. Hyppoenen, la Corée du Sud a probablement été le pays le plus atteint parce qu’elle a la plus forte densité au monde de connexions à haut débit ADSL, les usagers étant dès lors constamment reliés à l’Internet. L’Amérique du Nord est elle aussi très vulnérable en raison de la masse des ordinateurs dont elle dispose, a averti l’expert.
Pour Mikko Hyppoenen, le virus Sasser peut infecter n’importe quel ordinateur dès lors qu’il est branché. Contrairement aux autres virus, il ne se répand pas par la voie des courriels. Il ferme l’ordinateur, puis le fait automatiquement redémarrer et répète la procédure plusieurs fois. « C’est l’un des rares virus qui se répande automatiquement : il suffit que votre PC soit branché », a dit M. Hyppoenen. Sasser est la troisième vague importante de virus cette année, après Mydoom. A, en janvier, et Bagle.B en février.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *