Rapport annuel 2009 de la BMCI : le produit net bancaire en progression de 7%

La BMCI a réalisé au terme de l’année 2009 une progression sensible. Les résultats financiers de la BMCI ont atteint de bons niveaux de rentabilité, consolidant ainsi la croissance soutenue et durable du Groupe constaté durant les années précédentes. Au titre du 31 décembre 2009, le Produit net bancaire (PNB) du Groupe BMCI a grimpé de 7% par rapport à 2008. Ainsi, le PNB s’est établi à 2.413 millions de dirhams. Selon le rapport annuel de la BMCI, cette croissance est relative à la marge d’intérêt qui a progressé pour sa part de 5,6% et au résultat des opérations de marché qui ont affiché une hausse de 21,6%. Le résultat net de l’année 2009 s’est élevé, quant à lui, à 807 millions de dirhams, soit une croissance de 10,7% par rapport à 2008. Dans le même contexte, les charges générales d’exploitation se sont accrues de 7,7% pour atteindre les 998,3 millions de dirhams à fin décembre 2009. De même, les frais généraux ont évolué de 8,6%, et ce «en raison de l’augmentation générale des salaires décidées au niveau du GPBM et au renforcement des mesures de sécurité dans le réseau d’agences de la BMCI», souligne-t-on dans le rapport. De plus, les amortissements ont légèrement augmenté de 1,7% atteignant ainsi un volume global de 125 millions de dirhams. Notons que le RBE a atteint 1.399,7 millions de dirhams grimpant ainsi de 5,8% par rapport à 2008. Se référant au rapport de la BMCI, le coefficient d’exploitation a gardé sa stabilité avec une variation de 41,4% en 2009 contre 41,1% en 2008. Au moment où le ratio du ROE est passé de 18,1% en 2008 à 15,2% en 2009 en raison de l’augmentation du capital. S’agissant des provisions, leur montant net a connu un repli. A fin 2009, les provisions ont baissé de 23,8% par rapport à 2008, se chiffrant à 121 millions de dirhams. Ainsi, le taux de couverture «se maintient à un bon niveau avec 87,5% à fin 2009 contre 88,2% à fin 2008», lit-on dans le rapport. Par ailleurs, les crédits moyens par caisse se sont établis à hauteur de 45,1 milliards de dirhams à fin décembre 2009. De par ce volume , les crédits moyens ont connu une hausse de 7,8% par rapport à 2008. Les engagements par signature ont, également, enregistré une progression estimée à 5,4% avec un encours moyen de 19,3 milliards de dirhams. En outre, les dépôts de la clientèle se sont stabilisés à 43,7 milliards de dirhams. «Ce résultat traduit notamment l’effort continu d’optimisation de la structure des dépôts, les dépôts à vue ayant poursuivi leur croissance», indique le rapport. D’un autre contexte, la BMCI a poursuivi durant 2009 l’extension de son réseau d’agences en ouvrant plusieurs points de vente dédiés à la clientèle des particuliers et professionnels dans les villes de Tanger, Agadir, Kenitra, El Jadida, Berrechid, Mohammedia, Rabat, Fès et Casablanca. Le réseau compte aujourd’hui 257 agences et 280 guichets automatiques. L’année 2009 a été marquée par le lancement de trois projets stratégiques, à savoir le Multicanal , la banque privée et la réorganisation des groupes privés de Casablanca et Rabat. Selon le rapport de la BMCI, «ces innovations permettront au dispositif commercial d’évoluer sensiblement pour renforcer son développement et assurer une meilleure satisfaction et fidélisation de la clientèle de la BMCI». Rappelons que la BMCI poursuivra sa politique de développement à travers des grands projets stratégiques, dans le but de s’adapter aux évolutions du secteur et de s’affirmer davantage, dans un Maroc qui change, en tant que banque de référence en matière de qualité de service.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *