Rapport Brookings sur l’agriculture et le développement rural: Le département de l’agriculture corrige !

Rapport Brookings sur l’agriculture et le développement rural: Le département de l’agriculture corrige !

Le ministère souligne dans une mise au point que «les différentes propositions qui ressortent du document sont standards et statiques pendant que la révolution verte marocaine est, elle, en mouvement ». Et d’ajouter que «la prise en compte de l’ensemble des propositions du rapport a été faite en 2008 par le département de l’agriculture lors du diagnostic du secteur visant à élaborer la stratégie agricole à, l’horizon 2020, le Plan Maroc Vert.

Depuis, les chantiers engagés sont nombreux et les résultats à date sont très satisfaisants». Le rapport qui a porté sur l’agriculture et le développement rural a fait abstraction de l’évolution qu’a connue le secteur de l’agriculture, en se basant sur des statistiques de la FAO datant de 2007. «La stratégie de développement du secteur agricole marocain est décrite vaguement par l’auteur sans mise en perspective des réalisations et transformations qu’a connues le secteur de l’agriculture depuis la date de lancement du Plan Maroc Vert en 2008. 

L’impression qui ressort de la lecture du rapport est que son auteur a négligé de s’informer sur le contenu et l’impact des réformes mises en place par le département de l’agriculture ces dernières années», indique le département de l’agriculture dans sa réponse.  Et de préciser qu’en «2013 le Maroc a atteint l’objectif du millénaire pour le développement -fixé par la FAO- relatif à la sous-alimentation (4,9% vs un objectif 2015 d’être en dessous du seuil de 5%), cependant à aucun moment cet indicateur n’est mis en exergue dans le rapport».

Le ministère de l’agriculture a conclu sa mise au point d’un ton ferme : «Le caractère inclusif de la petite agriculture dans la stratégie agricole nationale ne pourrait être remis en question. A aucun moment de son histoire le Maroc n’a autant misé sur l’agriculture familiale que sur ces dernières années.

L’agriculture solidaire est le barycentre du pilier 2 du Plan Maroc Vert et plusieurs programmes d’actions transverses sont axés sur son développement».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *