Rapport d’activité de l’ONCF pour l’exercice 2014: L’activité ferroviaire va bon train

Rapport d’activité de l’ONCF pour l’exercice 2014: L’activité ferroviaire va bon train

Depuis une décennie, l’ONCF est, semble-t-il, sur une cadence rassurée. L’année 2014 n’a pas fait exception. Globalement l’Office a pu réaliser pendant cette année une croissance de 4% sur l’ensemble de ses activités.

En 2014 également, pas moins de 39 millions de voyageurs ont choisi de recourir aux services de l’ONCF, soit 4% de plus par rapport à une année auparavant. 75% de ces derniers se disent satisfaits de leurs voyages. Quant à la régularité des trains, le rapport indique qu’elle a dépassé les 77%. Pour ce qui est des marchandises acheminées via train, leur volume s’est établi à 34,5 millions de tonnes. Un chiffre qui correspond à un chiffre d’affaires de 2,13 milliards de dirhams. Parallèlement à cela, l’année 2014 a été financièrement satisfaisante.

Les résultats au terme de l’exercice traduisent une tendance haussière et durable des performances de l’Office. A ce titre, «les agrégats de gestion et ceux financiers ont tous dépassé les objectifs fixés dans le contrat-programme avec le pouvoir public», précise-t-on auprès de l’ONCF. En effet, si l’on se base sur le rapport d’activité récemment publié, le chiffre d’affaires aurait atteint au cours  de 2014, 3,85 milliards de dirhams. Pour  le directeur général de l’Office, Mohamed Rabie Khlie, ces résultats seraient le fruit des «efforts déployés pour renforcer la qualité du service rendu aux usager. A savoir un meilleur cadencement des trains, le lancement de nouveaux produits tarifaires, l’amélioration des conditions d’accueil et du confort à bord ainsi que dans les gares…».

Ceci s’est, en effet, traduit par une valeur ajoutée, un excédent brut d’exploitation, et une capacité d’autofinancement estimée respectivement à 2,7 milliards de dirhams, 1,6 milliard de dirhams et 1,1 milliard de dirhams. Les résultats financiers mis à part, l’année 2014 a été celle  des investissements par excellence. L’Office a poursuivi la réalisation des projets préalablement entamés et ceux inscrits dans son programme d’investissement couvrant la période 2010-2015.

A ce titre, Rabie Khlie précise que les deux composantes essentielles de ce programme ne sont autres que  la construction de la Ligne Grande vitesse Casablanca-Tanger et la modernisation du réseau existant qui ont atteint respectivement un taux d’avancement global de 65 et 80%.
Il est également à souligner qu’en 2014, les investissements ont atteint une valeur de plus de 6 milliards de dirhams.

Cette année est en effet «la 5ème année consécutive de déploiement des dispositifs du contrat-programme régissant les relations Etat-ONCF. Elle s’est achevée sur une note de confiance et d’optimisme qui renforce notre engagement à persévérer dans notre action avec l’ambition de se doter d’un système de transport ferroviaire encore plus moderne et performant, au service du développement socio-économique et de la mobilité durable», conclut le directeur général de l’Office.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *