Réalisations financières des sociétés cotées en 2012 : Les assurances en manque d assurance

Réalisations financières des sociétés cotées en 2012 : Les assurances en manque d assurance

Les assurances n’ont pas résisté à la conjoncture. En effet, contrairement à certains secteurs, tels que celui des banques, qui ont fait fi de la crise en 2012 pour afficher des résultats solides, le secteur des assurances n’a pas résisté. Ainsi, en dépit d’une amélioration des réalisations commerciales, le secteur des assurances affiche une capacité bénéficiaire en régression, pâtissant directement du contexte défavorable des marchés financiers marocains. À ce titre, il est à noter que l’ensemble des résultats reflète ce ralentissement du marché, avec un chiffre d’affaires consolidé de l’ensemble de la cote de 237 milliards de dirhams, en hausse de 3,8% contre une hausse de 11,1% en 2011. Ce constat est partagé par une étude de la division «analyses et recherches» relevant de la banque d’investissement Upline Group, filiale de la Banque centrale populaire. Aussi, l’étude souligne qu’au niveau des primes acquises nettes de l’ensemble des compagnies d’assurances cotées, une progression de 10,1% à 10,388 milliards de dirhams est à relever. Cette croissance s’explique principalement par le comportement des trois entreprises cotées dans ce secteur. Il s’agit en premier lieu de l’augmentation de 378,6 millions de dirhams des performances commerciales portées par CNIA Saada à 2,952 milliards de dirhams, tirées essentiellement par la branche «Non vie» en raison du bon comportement des segments particuliers, professionnels et entreprises.
En second lieu, on retrouve l’évolution de 340,9 millions de dirhams du chiffre d’affaires de Wafa Assurance à 5,179 milliards de dirhams, grâce au bon comportement de la branche «Vie». Et enfin, on enregistre la hausse de 237,1 millions de dirhams du volume d’affaires de Atlanta à 2,256 milliards de dirhams, tirée par la croissance du chiffre d’affaires de la «Vie». Aussi, la société semble profiter des premiers effets de la mise en œuvre du partenariat de distribution conclu avec le CIH. Sur un autre volet, le résultat technique global des sociétés d’assurance accuse une baisse de 19,2%, à 1,549 milliard de dirhams, imputable à la contraction du résultat financier global de 33,3%, à 1,369 milliard de dirhams. À ce titre, Upline Group note que Atlanta a enregistré un résultat financier déficitaire de 92,8 millions de dirhams en 2012. Quant à Wafa Assurance et CNIA Saada, elles ont accusé une baisse de leur résultat financier de 15,5 et 29,1% respectivement à 1,018 milliard de dirhams et à 443,9 millions de dirhams. Dans ce contexte, le RNPG sectoriel s’étiole de 16,8%, à 1,098 milliard de dirhams, impacté essentiellement par CNIA Saada qui dégringole de 89,8 millions de dirhams et Wafa Assurance qui recule de 76,1 millions de dirhams. A relever qu’à l’instar des banques et étant assujetties, elles aussi, à des contraintes réglementaires, les sociétés d’assurances se caractérisent par un taux de distribution relativement faible. Ainsi, le Pay-out moyen du secteur ressort à 41,8% en 2012, contre 42,1% en 2011. Aussi, parallèlement à la dégradation des résultats, les dividendes ont affiché une régression de 17,7%, à 447,2 millions de dirhams, justifiée exclusivement par la baisse du dividende distribué par Atlanta de 1 DH/action contre 2,6 DH/action en 2011.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *