Recherche & développement et innovation – Iresen : Les projets présélectionnés pour 2019-2020

Recherche & développement et innovation – Iresen : Les projets présélectionnés pour 2019-2020

800 millions de dirhams sont dédiés au soutien de la recherche & développement et de l’innovation à l’horizon 2017-2023. Ce sont les propos de Badr Ikken, directeur général de l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (Iresen), lors d’une journée dédiée aux médias organisée récemment à Rabat.

Lors de cette rencontre, M. Ikken a dévoilé les projets présélectionnés pour 2019-2020. En effet, côté infrastructure de recherche, l’institut lancera le «Green Smart Building Park» en 2019. Il s’agit d’une plate-forme innovante dédiée à la recherche & développement dans le domaine du bâtiment vert, efficacité énergétique, réseaux intelligents et mobilité durable, et l’intégration des énergies renouvelables. «Elle vise à mettre en commun des ressources, à fédérer les efforts des différents institutions et acteurs locaux dans les secteurs de la construction durable et des réseaux intelligents et à encourager la recherche appliquée et l’innovation», explique M. Ikken. Outre ce projet, l’Iresen et l’UM6P organisent la première édition du Solar Decathlon Africa.

Il s’agit de la plus grande compétition estudiantine au monde pendant laquelle plus de 1.000 étudiants de 54 universités concevront et construiront des maisonnettes intelligentes fonctionnant à l’énergie solaire. L’institut lancera également en 2020 le Bionergy et Storage Park de Fès. C’est une plate-forme dédiée à la recherche & développement dans le domaine du traitement et de la valorisation des cultures énergétiques, des résidus agricoles et forestiers et déchets organiques afin de mutualiser les moyens de concentrer les efforts sur la thématique. Le stockage énergétique sera également traité sous différentes formes. Cette plate-forme de 3 ha implantée dans la région de Fès comprendra des laboratoires indoor et de test et des projets pilotes sur plusieurs thématique liées aux bionergies et au stockage énergétique.

Autre projet dans le pipe,Water Energy Nexus. C’est une plate-forme dédiée à la recherche & développement dans le domaine du traitement et dessalement de l’eau ainsi que de l’utilisation de l’énergie marine pour la production de l’électricité. «Elle vise à mutualiser les moyens et concentrer les efforts sur la thématique de l’eau (douce, saumâtre et salé), et sa relation avec l’énergie et l’agriculture en zone aride». Cette plate-forme de 4 ha sera basée dans la région de Laâyoune et comportera des laboratoires indoor et des plates-formes de test extérieur. Enfin, l’Iresen vise la mise en place d’une plate-forme de test et de recherche sur une superficie de 6.500 m2 au niveau de l’Institut national polytechnique Félix Houphouët-Boigny (INP-HB) en Côte d’Ivoire à l’image du Green Energy Park de Ben Guérir. «Les installations permettront d’une part d’étudier les performances des technologies solaires dans les conditions climatiques semi-tropicales et d’autre part de mener des stages pratiques sur des installations réelles au profit des étudiants de l’INP-HB», développe M. Ikken.

Pour rappel, l’Iresen est un institut de recherche créé en 2011 par le ministère de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement, et plusieurs acteurs clés du secteur énergétique au Maroc pour accompagner la stratégie énergétique nationale en soutenant la R&D appliquée dans le domaine de l’énergie solaire et des énergies nouvelles. L’institut se positionne dans le domaine de la R&D à travers son agence de moyens et son centre de recherche, offrant ainsi plusieurs opportunités pour la création de synergie entre le monde socio-économique et le monde scientifique autour de projets collaboratifs de R&D.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *