Recherche : L’INRA met en avant ses réalisations

Recherche : L’INRA met en avant ses réalisations

L’Institut national de la recherche agronomique (INRA) vient d’éditer son rapport annuel pour l’exercice 2005. Ce rapport met en évidence les avancées récentes réalisées dans des domaines de pointe en matière de biotechnologie, d’exploitation de la biodiversité locale, de lutte biologique, d’amélioration de la qualité et d’utilisation des outils de la bio-informatique et statistiques au profit des recherches appliquées. Selon ce rapport, l’INRA a consolidé cette année sa stratégie de régionalisation de la recherche et ses actions de coopération avec ses partenaires nationaux et internationaux. L’INRA poursuit, en effet, ses efforts d’ouverture sur son environnement à travers le développement de ses actions de coopération aux échelles nationale et internationale. Ainsi, lors de l’année 2005, l’institut a conclu une cinquantaine de nouveaux projets et conventions, totalisant un montant global de plus de trente-cinq millions de dirhams répartis sur la durée d’exécution des différents projets.
En termes de faits marquants, le Maroc a abrité la première assemblée générale Annuelle du Groupe consultatif de la recherche agricole (CGIAR) organisée dans la région MENA. Cette assemblée, qui s’est tenue à Marrakech en décembre 2005, a connu une participation de plus de 1000 chercheurs et décideurs qui sont venus pour éclairer la communauté scientifique et les décideurs sur les récentes avancées de la recherche agronomique et leur impact sur le développement rural.
C’était également une occasion pour le Maroc de faire connaître la stratégie agricole marocaine et ses implications sur la recherche pour le développement agricole et la levée des défis actuels ainsi que les besoins en réformes.  C’était, par ailleurs, l’occasion de rappeler les acquis probants de la recherche, notamment en matière de création variétale, de lutte contre les maladies, tel «el Bayoud» du palmier dattier ainsi  que les outils de prise de décisions pour le développement agricole notamment les cartes de vocation agricole des terres.  L’INRA a, de même, mené plusieurs études dans différentes régions pour contribuer à la valorisation des produits locaux, notamment une étude d’évaluation de la faisabilité de la démarche de valorisation des ressources agricoles des zones marginales par le recours aux critères de qualité.  Pour accompagner la nouvelle stratégie du gouvernement en matière de développement rural, l’INRA est également intervenu dans le programme de développement rural intégré centré sur la petite et moyenne hydraulique (PMH).  L’institut a en, outre, confirmé le rayonnement de la recherche agronomique à travers la publication de 15 ouvrages scientifiques et techniques et d’une dizaine de brochures techniques et institutionnelles.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *