Reconversion du port Tanger-Ville : la capitale du détroit, un vrai carrefour maritime

Reconversion du port Tanger-Ville : la capitale du détroit, un vrai carrefour maritime

D’un coût  global de 6,2 milliards de dirhams, le mégaprojet de reconversion de Tanger-Ville est considéré comme un chantier multidimensionnel initié par SM le Roi Mohammed VI, qui porte déjà ses fruits avec la mise en service de certaines de ses plus importantes composantes.

Parmi lesquelles figurent Tanja Marina Bay International (TMBI) et le nouveau port de pêche. Il y a lieu de citer que le projet TMBI constitue le premier fruit de ce mégaprojet de reconversion avec son premier bassin opérationnel et le deuxième en cours de réalisation. D’un investissement global de 635 millions de dirhams, la plus grande marina du Royaume dispose de tous les atouts permettant aux plaisanciers de visiter la perle du détroit et sa région tout au long de l’année. Le premier bassin est déjà opérationnel sur une superficie de 15 hectares, et ce avec une capacité de 800 anneaux permettant d’accueillir des bateaux d’une longueur allant de 7 à 90 mètres.

Le deuxième bassin, dont les travaux vont bon train sur quelque 11 hectares, est d’une capacité de 600 anneaux. Il est destiné à accueillir des bateaux d’une longueur allant de 7 à 30 mètres.

D’un coût global de 1.152 millions de dirhams, le nouveau port de pêche se distingue par son  impact économique et social positif. S’étendant sur une superficie de 23 ha dont 12 ha de terre-pleins, ce projet est destiné, depuis son ouverture officielle en juin 2018, à mettre à la disposition des professionnels de nouvelles infrastructures et une multitude d’équipements modernes.

Le mégaprojet de reconversion a porté sur la modernisation de l’ancienne gare maritime sur un nouvel espace de 2.800 m2. Ce projet vise à améliorer les conditions d’accueil et de sécurité des passagers. La nouvelle gare maritime est dotée de plusieurs composantes dont le duty free et un café-restaurant qui sont prévus d’être inaugurés prochainement.

Ce mégaprojet se distingue également par sa composante immobilière, qui consiste à mettre en place une véritable opération de restauration de la grande muraille, de réouverture et de réhabilitation des anciennes portes et rampes, de ravalement des façades des constructions donnant sur les remparts. Il accueille en plus de la nouvelle mosquée Princesse Lalla Abla, inaugurée en juillet 2018 par SM le Roi Mohammed VI, le village artisanal dédié au recasement des marchands ambulants, qui envahissaient la sortie de la gare maritime.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *