Recul des exportations allemandes

Les exportations de l’Allemagne ont reculé de 2,5% en août en rythme annuel, ce qui constitue leur baisse la plus marquée depuis août 2003, selon les chiffres publiés jeudi par l’Office fédéral de la statistique. Sur un mois, les exportations ont baissé de 0,5% mais l’excédent commercial de l’Allemagne a cependant augmenté plus qu’attendu en août car les importations ont signé un recul bien plus marqué. La baisse est marquée pour les exportations hors de la zone euro. L’excédent commercial ressort à 13,1 milliards d’euros pour le mois d’août en données corrigées des variations saisonnières (CVS). Les 23 économistes et analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un excédent de 12,0 milliards d’euros seulement, leurs estimations s’échelonnant entre 9,0 et 17,1 milliards. L’excédent de juillet a été révisé à la baisse, à 11,6 milliards d’euros contre 11,8 milliards en première évaluation. «L’impact de la faiblesse croissante de l’économie mondiale se fait sentir plus durement. Cela ne s’améliorera pas dans les prochains mois, il est probable que cela empirera», prédit Andreas Rees, économiste à UniCredit, à Munich. Rainer Sartoris, économiste chez HSBC Trinkaus note que l’on commence à ressentir l’impact sur les exportations allemandes de l’appréciation de l’euro face au dollar au début de l’année. «L’Allemagne est un pays très tourné vers l’exportation, et nos partenaires commerciaux ne vont pas très bien. L’économie américaine se porte mal, de même que la britannique. Les principales économies de la zone euro, telles que l’Espagne, la France et l’Italie, ont aussi des problèmes», dit-il. Pour Andreas Rees, les chiffres montrent que la première économie d’Europe, qui a déjà régressé de 0,5% au deuxième trimestre de 2008, est en récession. «Le commerce extérieur a pesé davantage que prévu sur la croissance au troisième trimestre. Pour moi, il est clair que le PIB s’est contracté au troisième trimestre. Techniquement parlant, nous sommes en récession», dit-il. Une source gouvernementale a déclaré mercredi à Reuters que Berlin ramènerait bientôt ses prévisions de croissance économique pour 2009 de 1,2% à moins de 0,5%. Certaines entreprises allemandes tirent néanmoins leur épingle du jeu. Le groupe d’ingénierie GEA a annoncé mercredi qu’en rythme annuel, les commandes nouvelles avaient progressé de 4% au troisième trimestre et de plus de 10% pour le seul mois de septembre. La production industrielle allemande a rebondi en août de 3,4%, après un recul de 1,6% en juillet, mais les experts ne s’attendent pas à ce que cette tendance se maintienne. Pendant les huit mois précédents, les commandes avaient en effet diminué et le sentiment est à la morosité depuis juin.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *