Rédagraph, un quart de siècle déjà

Rédagraph, un quart de siècle déjà

La réputation de Rédagraph dans le domaine des Arts graphiques n’est plus à démonter. Elle est à l’origine de l’introduction au Maroc des technologies de pointe. Vendredi 3 octobre dernier fut l’occasion, encore une fois, de créer l’événement. La société a profité de la célébration de son 25 anniversaire pour présenter, lors d’une somptueuse cérémonie, organisée dans un grand hôtel de Casablanca, le nouveau matériel OCE, dernier cri en matériel numérique américain en matière de copieurs numériques. « Rédagraph ne veut pas se satisfaire d’une posture marquée par la réussite sans se projeter dans l’avenir. Nous voulons ensemble relever de nouveaux défis» a déclaré Abdou Moukite, Président Directeur Général de Rédagraph en marge de la cérémonie. Le leitmotiv de la société a toujours été d’être le premier à faire profiter ses clients de la technologie de pointe. « Sachant pertinemment qu’il n’y a pas deux clients identiques, ni par la taille, ni par le budget » précise le PDG. Rédagraph s’est positionné depuis sa création en 1978 comme étant un intégrateur de système graphique. Fort de son expertise et de ses compétences à travers toute la chaîne graphique, Rédagraph fournit une offre de solutions sur mesure et personnalisée adaptée aux besoins de ses clients. La société a accompagné l’évolution du marché des arts graphiques en développant des partenariats avec des constructeurs innovants. Elle est devenue, en deux décennies, le partenaire privilégié des industries graphiques et firmes de fournitures, matériel et systèmes parmi lesquels les grandes firmes telles que Apple, Agfa, Sakurai, Goss, Xeikon, Drent, Muller Martini, MBO, CP Bourg… Son activité s’est développée sur sept pôles : le pré-prese, l’impression numérique, l’impression offset à plat, rotatives pour journaux et labeur, la rotative flexo et hélio pour emballage rigide et flexible, le matériel de reliure et de finition ainsi que les consommables. Conseil, déploiement, instruction et SAV sont les principales prestations assurées par la société. « Notre offre de solution globale, l’offre Rédagraph, découle de notre volonté de répondre avec rigueur et professionnalisme à toutes les attentes et à tous les besoins de nos clients et partenaires » se plait à rappeler Abdou Moukite pour qui l’ouverture actuelle sur l’international est une chance pour le Maroc. En effet, ses 25 années de pratique du marché national le portent à croire que l’évolution du marché marocain est encore lente. Le retard sur les marchés semblables, Tunisien en tête, est flagrant. « Plus de 65% des livres scolaires, à titre d’exemple, sont imprimés à l’étranger alors que les atouts pour faire du Maroc une plate-forme sur ce créneau ne manquent pas », affirme-t-il. Pour lui, trois principales contraintes sont désormais à contourner pour y parvenir. En premier lieu, le manque de formations professionnelles. « Plusieurs sociétés ont fini par renoncer au Maroc par manque de main-d’oeuvre qualifiée », a-t- il mentionné. Ensuite, le financement ne suit pas systématiquement. Les barrières à l’entrée pour tout nouveau projet sont à revoir. Enfin, le véritable fléau du non-réglement des services consentis est de nature à déstabiliser l’ensemble des circuits. Toutefois, l’homme se dit optimiste bien que les défis annoncés paraissent lourds. En tout cas, la relève est bien préparée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *