Réduction des délais de paiement : Les acteurs économiques des provinces du Sud évaluent les actions réalisées

Réduction des délais de paiement : Les acteurs économiques des provinces  du Sud évaluent les actions réalisées

La réduction des délais de paiement a été au centre de deux rencontres organisées lundi et mardi à Dakhla et Laâyoune à l’initiative de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), le ministère de l’intérieur et celui de l’économie et des finances.

Sous le thème «La réduction des délais de paiement, une responsabilité collective», ces deux rencontres ont eu pour objectif de mettre en exergue les efforts déployés par le secteur public pour accompagner la réforme des délais de paiement, avec notamment la mise en place des comités régionaux et l’Observatoire des délais de paiement ainsi que l’opérationnalisation des plates-formes électroniques Ajal dédiées à la réception et au traitement des réclamations des fournisseurs concernant les délais de paiement et GID fournisseurs.

Ces deux rencontres s’inscrivent dans le cadre d’une tournée nationale de sensibilisation, visant à assurer l’adhésion de l’ensemble des intervenants aux efforts d’amélioration du climat des affaires et de consécration de la régionalisation avancée, et ce pour mettre en lumière les nouveautés apportées par le décret de 2016, ainsi que les systèmes informatiques permettant de réduire les délais de paiement au niveau de l’État et des collectivités territoriales.

Tenues en présence du wali-directeur général des collectivités locales au ministère de l’intérieur, Khalid Safir, et du trésorier général du Royaume, Noureddine Bensouda, ces deux rencontres ont été marquées par la présentation d’exposés détaillant les avancées réalisées en matière de réduction des délais de paiement, tout en pointant du doigt les difficultés qui persistent, notamment pour ce qui est des délais de paiement inter-entreprises.

Dans ce sens, les intervenants ont rappelé la création de comités provinciaux et régionaux chapeautés par les gouverneurs et walis et composés de représentants régionaux de la CGEM, des sous-ordonnateurs de l’Etat, des présidents des collectivités territoriales et de la Trésorerie générale du Royaume et des comités centraux pour le suivi des délais de paiement entre les trésoriers ministériels et les départements ministériels, ainsi que la création en mois de juillet dernier de l’Observatoire des délais de paiement, et qui a pour objectif de réaliser des analyses d’études basées sur des observations statistiques concernant les pratiques des entreprises en matière des délais de paiement. Il est également en charge de la publication annuelle d’un rapport comportant le bilan de l’évolution des comportements des entreprises en termes de délais de paiement.

Les participants ont appelé, en ce sens, à accélérer la mise en œuvre de la déconcentration, à procéder à un changement de comportements, à doter les administrations en ressources humaines qualifiées, à organiser des ateliers de formation et de formation continue pour les cadres et les fonctionnaires et à simplifier les procédures.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *