Regain d’activité de la RAM depuis février

La compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) a enregistré un regain d’activité depuis le mois de février dernier, après la grave crise consécutive aux événements du 11 septembre, a annoncé son président-directeur général, Mohamed Berrada.
Ce dernier a indiqué que les résultats du mois de mars étaient « très bonnes » et les perspectives pour les prochains mois sont « très prometteuses ». Il est prévu la création d’une société charter pour contribuer au développement du tourisme national, en conformité avec l’ambition des pouvoirs publics d’accueillir 10 millions de touristes à l’horizon 2010, et le renforcement du fret aérien surtout avec l’Afrique où il demeure très faible en comparaison avec les pays européens.
Ce plan concerne également la modernisation de la flotte de la compagnie par l’acquisition de nouveaux appareils et une grande implication dans l’hôtellerie, en prenant l’engagement de construire un à deux hôtels par an, en partenariat avec des tours-opérateurs allemands et anglais. Il a relevé que la RAM a été parmi les premières compagnies à l’échelle mondiale à être autorisée par les autorités américaines à reprendre ses vols sur New York après les attentats du 11 septembre, grâce aux mesures de sécurité draconiennes prises par la compagnie. Les événements du 11 septembre, rappelle-t-on, sont venus aggraver la situation financière de la RAM qui souffrait depuis 2000 du renchérissement du prix du pétrole.
La RAM devait également faire face à l’augmentation des charges d’assurances qui sont passées de 28 millions dhs à 120 millions dhs, obligeant l’Etat marocain à garantir la couverture du risque de guerre au-delà de 50 millions de dollars, plafond imposé par les compagnies d’assurances.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *