Région de Dakhla-Oued Eddahab: L’unité de dessalement de l’eau de mer opérationnelle dès 2020

Région de Dakhla-Oued Eddahab: L’unité de dessalement de l’eau de mer opérationnelle dès 2020

C’est à Dakhla-Oued Eddahab que vient de se tenir la toute première réunion technique liée au projet d’irrigation de la région à partir du dessalement de l’eau de mer.

La rencontre autour de ce projet s’est tenue au siège de la Direction régionale de l’agriculture de la région éponyme. Elle rentre dans le sillage du fameux Plan d’aménagement hydro agricole destiné à Dakhla-Oued Eddahab. Ce dernier consiste en l’irrigation d’un périmètre de 5.000 hectares à partir du dessalement de l’eau de mer.

Un projet, deux phases !
L’étude du projet se déroulera en 2 phases : la première portera sur l’étude de faisabilité. La seconde phase concernera l’accompagnement de l’Administration dans le choix du partenaire privé pour le cofinancement, la conception, la construction et l’exploitation, la maintenance et la gestion des infrastructures de dessalement et d’irrigation projetées sur une durée de 30 ans. Le projet devra, à terme, profiter aux investisseurs agricoles et aux jeunes promoteurs de la région dans le cadre du Plan de professionalisation personnalisé autours de terres agricoles piloté par l’Agence pour le développement agricole.

100.000 m3 d’eau dessalée par jour…
L’unité de dessalement qui naitra à partir de ce projet dans la région de Dakhla sera capable de produire près de 100.000 m3 d’eau dessalée par jour. Elle permettra la réalisation d’une adduction et d’un réseau de distribution de l’eau pour l’irrigation de 5.000 hectares pour un coût estimé à 1,3 milliard DH.
La région de Dakhla-Oued Eddahab, de par sa latitude et son climat, jouit de conditions favorables pour la production agricole.

Mise en service dans quatre ans…
Selon l’échéancier prévisionnel de ce projet, la signature du contrat de délégation est prévue pour début 2017, les travaux de construction des infrastructures s’étaleront sur trois ans et la mise en service de l’unité de dessalement et du réseau d’irrigation est prévue pour 2020.   Ce projet permettra la création d’une valeur ajoutée de l’ordre de 500 millions DH par an et la création de l’équivalent d’environ 10.000 emplois permanents.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *