Région Souss-Massa-Tata: Derniers préparatifs pour la COP22

Région Souss-Massa-Tata: Derniers préparatifs pour la COP22

La région met les bouchées doubles en vue de sa participation à la COP22 qui se tiendra du 7 au 18 novembre à Marrakech. Les résultats du Plan territorial de lutte contre le réchauffement climatique (PTRC) seront présentés lors d’un side-event au pavillon bleu de la COP22, le 7 novembre, pour plaider en faveur de la concrétisation des projets émanant du PTRC et drainer des fonds.

Une journée d’étude et de réflexion a été organisée à Agadir le 20 octobre pour débattre de la participation de la région à la COP22. L’objectif étant d’adopter une vision commune du Conseil régional du Souss-Massa-Tata et la société civile sur les défis et enjeux liés aux changements climatiques.

Cette séance pré-COP a connu la participation du Collectif régional des droits environnementaux et de l’équité climatique de la région du Souss-Massa-Tata, le Conseil national des droits humains ainsi que les représentants des collectivités locales. Une présentation sur la COP22 a été faite par le bureau d’étude Azad Environnement.

La journée a également été marquée par la présentation des résultats de l’étude de préparation du Schéma territorial de la lutte contre le réchauffement climatique dans ces deux volets liés à l’atténuation et à l’adaptation, par les deux bureaux d’études Azad Environnement et Capion Consulting.

«Cet événement d’envergure sera une occasion pour ancrer les bonnes pratiques et l’accumulation d’expériences mais c’est aussi une manifestation où les négociations climatiques seront à leur apogée. D’où notre appel à tous les intervenants de la région pour faire leur plaidoyer et défendre les intérêts de la région».

Dans son mot d’ouverture de cette pré-COP, le wali de la région, Zineb Al Adaoui, a souligné que «cette COP sera une étape de renforcement de la position du Maroc comme pays engagé. La région est touchée de plein fouet par les répercussions des changements climatiques, notamment en matière de raréfaction des ressources hydriques. Une station de dessalement de l’eau de mer est en phase de mise en place. La Région a mis en place plusieurs études et stratégies pour faire face à ces changements». Cette COP22 sera aussi l’occasion de plaider pour le financement de projets dans le même sens, souligne le président de la Région du Souss-Massa-Tata, Brahim Hafidi. Celui-ci a également lancé un appel à la société civile afin de plaider pour les causes régionales lors de cette manifestation. Pour le représentant du Collectif régional civil des droits environnementaux et de l’équité climatique dans la région, «notre mission n’est pas seulement d’établir des diagnostics, nous sommes également une force de proposition et nous devons coopérer afin de trouver des solutions. Les problématiques climatiques ne sont plus secondaires. Un travail de vulgarisation, de sensibilisation et de renforcement et création de solutions est aujourd’hui obligatoire».

L’un des moments attendus de cette journée de débat et d’échange est la présentation du PTRC.

Rappelons que cette étude a été lancée par le Conseil régional en collaboration avec le ministère délégué chargé de l’environnement et la GIZ. Cette étude devrait montrer les lignes directives pour s’adapter et atténuer les effets des changements climatiques dans la région.

Pour rappel, plusieurs événements pré-Cop ont été organisés au cours de ces mois et dont nous notons la première édition du Salon national de développement des parcours sous le thème «Les écosystèmes pastoraux et l’adaptation aux changements climatiques» ainsi qu’une conférence sur la valorisation de l’eau de l’irrigation pour une meilleure adaptation climatique.

Pré-COP ministérielle : Clap de fin

Tombée de rideau sur la Pré-COP ministérielle chargée des derniers préparatifs pour la COP22/CMP12/CMA1 . Ces rencontres ayant pris fin mercredi, constituent une nouvelle étape vers la COP22.

La Pré-COP ministèrielle a rassemblé les délégations de plus de 70 pays qui se sont entretenus de l’état des négociations en amont de la COP22. L’entrée en vigueur de l’Accord de Paris le 4 novembre prochain et la tenue de la première réunion des Parties à l’Accord de Paris le 15 novembre (CMA1) étaient au cœur des discussions des 18 et 19 octobre. Durant la pré-COP, les participants ont également discuté de la mise en œuvre de l’Accord de Paris, de l’élaboration de son rulebook, du financement de l’adaptation aux changements climatiques, de la question des pertes et dommages basée sur le Mécanisme de Varsovie, des initiatives de renforcement des capacités à l’instar du Comité de Paris sur le renforcement des capacités, de l’initiative de renforcement des capacités pour la transparence, du partenariat NDC pour assister les pays dans l’atteinte de leur NDC, ainsi que de la réduction de l’impact de ces changements sur les pays en développement.

L’UE s’allie aux institutions marocaines

Un mémorandum d’entente entre l’Union européenne, le CNDH, le CESE et la CGEM a été signé, mercredi à Marrakech, en vue de soutenir les acteurs non-étatiques marocains dans leurs activités en marge de la COP22. Ce mémorandum d’entente vise à soutenir financièrement les acteurs non-étatiques marocains. A travers cet accord, un montant de 10 millions de dirhams consenti par l’Union européenne vient affirmer l’engagement de cette dernière en faveur de la lutte contre les changements climatiques et concrétiser son appui à la société civile et aux acteurs non-étatiques. Cet appui relève du programme «Organisations de la Société civile et autorités locales» qui est mis en œuvre pour la période 2014-2020 et qui vise la promotion de partenariats et de synergies entre les acteurs locaux complémentaires dans la lutte contre la pauvreté et pour le développement durable.

Rendez-Vous

27 octobre :

Tenant compte de son engagement dans le développement durable, la Chambre française du commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM) tiendra jeudi prochain une conférence de presse en vue d’exposer sa  participation à la COPP22. Cette rencontre,  animée par Jean-Marie Grobois et Philippe Confais respectivement président et directeur général de la Chambre, sera une occasion pour partager l’actualité du CFCIM sur la COP22, notamment ses labellisations et sa participation à cet événement planétaire.

1er novembre :

Le Comptoir de l’innovation et Espace Bidaya, acteurs de l’entrepreneuriat social et environnemental au Maroc et à l’international, tiennent pour la première fois au Maroc, le « Davos de l’entrepreneuriat social ». Impact² Maroc, événement labellisé COP22, aura pour objectif de mettre en lumière la formidable énergie entrepreneuriale portée par de jeunes marocains qui souhaitent entreprendre au service de l’intérêt général.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *