Regroupement dans le secteur gazier allemand

E.ON va acheter pour 1,9 milliard d’euros les 18,4% détenus par RAG dans Ruhrgas, RAG prenant en échange la majorité de Degussa, a annoncé le groupe mardi. RAG va monter progressivement, jusqu’au 31 mai 2004, jusqu’à 50,1% du capital de Degussa, achetant des actions au prix unitaire de 38 euros auprès d’E.ON et sur le marché.
L’opération, qui se monte au total à 3,9 milliards d’euros, sera financée via un emprunt de 2 milliards, remboursé d’ici fin 2004 par «des mesures de portefeuille», a précisé RAG.
E.ON, qui détient actuellement 64,6% de Degussa, cèdera en bourse les titres encore en sa possession après l’opération, estimant que le groupe chimique pourra ainsi «conserver une valorisation boursière attractive» et que l’opération lui offre « une bonne perspective stratégique». «Nous voulons que Degussa reste cotée en bourse avec un flottant significatif», indique de son côté le patron de RAG, Karl Starzacher.
«Ruhrgas est pour nous un investissement financier, Degussa au contraire un (investissement) stratégique à long terme». Avec Degussa, RAG veut construire un noyau d’activités dans la chimie, le groupe comptant notamment étudier les possibilités de coopération avec sa filiale chimique Ruetgers. L’opération est conditionnée à l’obtention par E.ON d’un feu vert du gouvernement allemand à son acquisition d’une part distincte de 60,3% dans Ruhrgas. L’autorité allemande de la concurrence a déjà mis son veto à l’opération, et la commission anti-monopole, qui conseille le gouvernement allemand, s’est également prononcée mardi contre une telle autorisation. La reprise de Degussa par RAG est également soumise au feu vert des autorités de la concurrence.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *