Réhabilitation du zoo de Ain Sebaâ : 30% des travaux réalisés

Réhabilitation du zoo de Ain Sebaâ : 30% des travaux réalisés

 L’appel d’offres relatif à la réalisation des travaux de filtration, forages et télégestion est lancé. «L’ouverture des plis est prévue le 7 septembre 2016».

Un zoo flambant neuf pour les Casablancais dans deux ans. Pour l’heure, les travaux avancent à hauteur de 30% depuis leur lancement en novembre 2015. Ainsi, ce zoo, situé à Ain Sebaâ et dont, la livraison est prévue au cours de l’année 2018, s’étendra sur 10 hectares et proposera une multitude d’espèces animales.
Ceci étant, l’appel d’offres relatif à la réalisation des travaux de filtration, forages et télégestion est lancé.

«L’ouverture des plis est prévue le 7 septembre 2016», indique à ALM la société Casa Aménagement en charge du parc casablancais qui aspire devenir une référence internationale après son ouverture.
Dans ce sens Casa Aménagement signale : «Nous avons entamé l’inscription du zoo d’Ain Sebaa à l’Association africaine des parcs zoologiques afin de bénéficier non seulement de son expertise dans le domaine mais aussi des échanges d’espèces animalières. Le parc représente trois aires géographiques: l’Afrique, où il y aura un espace dédié à la Savane et un autre réservé à l’Atlas, l’Asie et l’Amérique».

En détail, l’ancien parc zoologique d’Ain Sebaa sera réaménagé en un parc zoologique d’immersion pour les besoins de la ville et plus spécifiquement les besoins des habitants d’Ain Sebaâ en matière d’offre en équipement d’animation. Le lieu sera, selon la même source, conçu selon le concept de zoo-immersion en établissant un minimum d’obstacles entre le visiteur et la faune et ce en privilégiant des barrières discrètes comme les lattes en bois, les parois vitrées et les câbles fins.  S’agissant du budget global de ce projet, 250 millions de dirhams y sont alloués. Ce montant est financé aussi bien par le ministère de l’intérieur via la direction générale des collectivités locales (130 millions de dirhams) et le conseil de la région de Casablanca (40 millions de dirhams) que par la commune urbaine de Casablanca (80 millions de dirhams).

«L’objectif principal de la réhabilitation de ce vieux patrimoine casablancais est d’inviter le grand public à s’aventurer à nouveau dans un écosystème complexe et à aller à la rencontre des animaux», estime Casa Aménagement. Aussi, une sandwicherie, un restaurant et une ferme pédagogique sont prévus dans le projet. Pour rappel, la société d’aménagement de la métropole gère plusieurs projets d’envergure tels  que, Sindibad, le Grand théâtre, le complexe Mohammed V, le projet super collecteur ouest de Casablanca et l’espace archéologique Sidi Abderrahmane entre autres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *